Obsèques de Tshisekedi : l’UDPS s’inscrit dans la logique de confrontation

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

L’opinion s’étonne de l’attitude de l’UDPS dans l’organisation des funérailles du Sphinx de Limete. Ne dit-on pas que la loi est générale et impersonnelle ? Encore faudra-t-il ajouter que nul ne censé ignorer la loi.

 

Personne ne s’oppose à l’enterrement du Leader Maximo à la permanence de son parti situé sur la 11ème Rue Limete Résidentiel. Cependant, cela doit se faire selon les prescrits de la loi en la matière : il faut une autorisation préalable en ce qui concerne l’inhumation en dehors des cimetières. Si d’autres personnalités à l’instar de Joseph Kasa-Vubu, Cardinal Malula, Cardinal Etsu,  Emmanuel Biangani (fondateurs de l’Université chrétienne Cardinal Malula), … ont été enterrées dans leurs propriétés. Pourquoi pas le cas Etienne Tshisekedi.

 

Le parti de Limete a intérêt à se conformer à la loi, lui qui prône l’Etat de  droit.  S’assurer également que cette permanence est bel et bien la propriété de l’UDPS.

 

En soi, le cimetière de la Gombe proposé pour Tshisekedi n’est si mauvais. Il se trouve au centre ville, ce qui facilitera sa visite de temps en temps faisant de cet endroit un lieu non seulement de recueillement, mais aussi de tourisme.

 

Une autre astuce pour éviter la confrontation : appliquer les dernières déclarations de Félix-Antoine Tshilombo Tshisekedi qui a souhaité voir son père inhumer au Kasaï.

 

Au lieu de se focaliser sur les funérailles, l’UDPS ferait mieux de se concentrer sur les préoccupations majeures de l’heure.

L’Objectif

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*