OCF Okapi : Les joueuses bloquées à Kinshasa

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Elles sont venues prendre part au championnat national du football féminin disputé du 25 juin au 9 juillet à Kinshasa, mais elles ne parviennent pas à regagner leur fief. Les jours se suivent et se rassemblent pour elles.

Elles, ce sont les joueuses de l’OCF Okapi de Kisangani (Province de la Tshopo, située au Nord-Est de la RDC). Cela fait un mois et demi que la compétition a pris fin, mais les joueuses de cette province traînent encore dans la ville de Kinshasa, puisque les moyens financiers font défaut, renseigne une source de cette équipe. Elles ne savent à quel saint se vouer. Cette situation confuse a tout chamboulé, parce que dans le groupe l’on retrouve des étudiantes, parmi lesquelles des finalistes du premier et deuxième cycle.

‘‘Ce blocage nous a vraiment causé préjudice, on ne sait quoi faire. Je suis à l’année terminale à l’ISC Kisangani), mais cette situation confuse ne me permet pas de terminer en beauté l’année
académique’’, a souligné une joueuse sous couvert de l’anonymat. Elle a estimé que les joueuses de l’OCF Okapi passent des moments difficiles loin de leurs familles respectives.

Les joueuses lancent un SOS aux hommes de bonne volonté pour qu’elles puissent regagner leur fief après deux mois passés à Kinshasa. Informée sur cette situation, la présidente de la Commission nationale de football féminin (CNFF), Lily Tshimpumpu a réagi, mais son geste a été
jugé insuffisant.

Il est grand temps que les autorités de la province de la Tshopo prennent leur responsabilité. Ce n’est pas normal que ces joueuses soient négligées de la sorte.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*