Omari axe son mandat sur le développement

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Constant Omari Selemani a été reconduit à la tête de la Fédération congolaise de football association (FECOFA), samedi dernier lors de l’Assemblée générale extraordinaire et élective tenue à Béatrice Hôtel.

Unique candidat à sa propre succession, Constant Omari a réalisé un carton plein, soit 28 voix sur 28 devant le représentant de la FIFA Venant Mosengo et d’autres observateurs venus de tous les coins de la RDC, pour prendre part à ce rendez-vous. Le nouveau comité exécutif de la FECOFA a un mandat de 4 ans.

Dans son adresse à l’assemblée, Constant Omari a souligné qu’il a placé son nouveau mandat sous le signe du développement du football. Selon le nouveau président, par développement, il faut entendre  réhabiliter le Centre des formations des jeunes Kurara Mpova situé dans la commune de la N’sele, dans la périphérie Est de la ville de Kinshasa. Ce centre a été construit grâce à l’appui financier de la Fédération internationale de football africaine (FIFA) dans le cadre du projet « Goal ». Le centre national technique de la FECOFA a été inauguré en 2005 par l’ex président de la FIFA, Joseph Sepp Blatter. Ce cadre devrait servir à la formation des jeunes footballeurs, n’a malheureusement pas atteint son objectif. Faute de moyens nécessaires, il n’a pas fonctionné comme il se devait depuis son inauguration.

Pour ses 4 prochaines années, la FECOFA va revoir la structure des ressources humaines de la Direction technique nationale, valoriser les championnats locaux,  former les entraîneurs et encadreurs.
Le comité exécutif de la FECOFA  va s’appesantir sur les licences des clubs. C’est une bonne chose dans la mesure où il est demandé aux clubs de s’acquitter des exigences financières vis-à-vis  du personnel, entre autres des footballeurs. Que cela ne soit pas une lettre morte, puisque certains clubs prennent part aux compétitions interclubs de la CAF, sans se conformer à ces exigences. Il sera important de mettre en place des mécanismes pour contraindre les clubs récalcitrants.

Constant Omari et ses collaborateurs vont s’investir sur les infrastructures sportives adéquates, sans lesquelles, on ne peut prétendre développer le football sur le sol congolais. Il va également se pencher sur l’arbitrage qui mine le football congolais depuis quelques saisons. D’après Omari, il sera question de se concentrer sur le football féminin, d’un commun accord avec la Commission nationale du football féminin. Depuis la mise en place de ladite Commission, le football féminin essaie de sortir du bourbier tant mieux que mal.

Le comité Omari souhaite donner une valeur ajoutée à la Coupe du Congo, deuxième compétition majeure du pays.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*