Pour conserver son fauteuil : Badibanga fait son lobbying auprès des Américains

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Le malheur des uns fait le bonheur des autres, dit-on, Samy Badibanga (premier ministre issue du dialogue de l’Union africaine) fait son lobbying auprès des américains pour conserver son fauteuil, en ayant également un coup de bol avec le départ inattendu de Tshisekedi.

 

Le premier ministre congolais a pris part jeudi 2 février à la traditionnelle cérémonie de ‘‘National Prayer Breakfast’’, un petit déjeuner de prière organisé chaque année le premier jeudi du mois de février, par des membres du Congrès américain et l’organisation chrétienne The Fellowship.

Lors de ce rendez-vous international, Samy Badibanga n’a pas eu l’occasion de discuter directement avec le président américain, les deux hommes ont eu cependant le temps de la pause-photo. Ce rendez-vous annuel étant l’occasion pour des personnalités étrangères de “communier” avec les officiels américains.
“Ce n’était pas un environnement propice à une rencontre au sommet mais le président Donald Trump a demandé à son nouveau Secrétaire d’état de rencontrer Samy Badibanga”, a dit à TOP CONGO FM, un officiel américain.

“La rencontre n’a pas eu lieu vu l’emploi du temps chargé de Rex Tillerson, qui venait d’être investi par le congrès mais le premier ministre congolais, si a quitté les USA ce vendredi, pourrait revenir à Washington pour l’occasion”.En séjour de travail aux États Unis, le Premier ministre de la République Démocratique du Congo Samy Badibanga a eu une rencontre au sommet ce vendredi 3 février avec le nouveau président américain Donald Trump.

L’Objectif

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*