Pour éradiquer la violence dans les stades Le gouvernement appelé à construire des installations sportives viables

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Les rideaux du Séminaire national sur la violence dans les stades, organisé par la Fédération congolaise de football association (FECOFA), du 3 au 4 août à l’hôtel Béatrice, dans la commune de la Gombe, sont tombés. Lors de la journée de clôture intervenue mardi 4 aôut, les participants ont invité le gouvernement à ouvrir des procès en flagrance à caractère dissuasif et éducatif en cas de violences graves. Ils l’ont en outre exhorté à construire des infrastructures modernes, répondant au standard international tel que fixé par la FIFA (Fédération internationale de football association) et la CAF (Confédération africaine de football) en matière de sureté et de sécurité, en attendant, la réfection de ceux existant en tenant compte des normes précitées, à créer une commission nationale d’éthique et d’encadrement des supporters, à adopter des mesures (lois et règlements) incitatives en vue de pousser les entreprises à inclure le football dans leur objet social, à mettre en place une politique de subvention des entités sportives et des clubs et à entrevoir les voies et moyens pour les magistrats du Parquet et de la Police Nationale commis à la sécurité dans les stades de se saisir d’office des infractions perpétrées avant, pendant et après les matches. La police nationale, elle, a reçu la mission d’établir des dispositifs aux abords des stades pour filtrer les entrées. Des éléments de la police sont ainsi interdits de faire usage du gaz lacrymogène pour disperser les foules et rétablir l’ordre lors d’éventuels troubles. Pour endiguer les violences aux stades, les instances sportives sont appelées à publier, en intégralité, les calendriers dans des compétitions sportives dans les délais en tenant compte des dates Fifa et Caf. ‘‘Les instances sportives doivent identifier les arbitres et autres officiels des matches véreux, sanctionner, sans complaisance, toute violation de règlement par les clubs et officiels des matches et revoir à la hausse des peines allouées aux officiels des matches’’, ont déclaré les participants à ce forum. Il a également été recommandé que la finale de la Coupe du Congo soit ramenée au 30 juin de chaque année. De leur côté, les médias ont été appelés à vulgariser les textes, réglementant les sports et éviter d’inciter le public à la colère à travers leurs écrits, émissions radiotélévisées. Les participants ont par ailleurs recommandé à chaque club de football de se faire doter d’une structure interne d’encadrement des supporters pour éviter les violences aux stades.

Ils se sont également adressé aux instances sportives auxquelles ils ont exigé la publication intégrale des calendriers dans les délais réglementaires, en tenant compte des dates FIFA et CAF, l’interdiction formelle d’accorder un report des matches au club pour participation aux tournois et à l’équipe nationale, la désignation consensuelle et responsable des officiels des matches à haut risque, identifier et mettre hors d’état de nuire les arbitres et membres des commissions techniques et autres officiels des matches véreux, sanctionner sans complaisance toute violation des règlements par les clubs et officiels des matches, primer les meilleurs, médiatiser les sanctions infligées, revoir à la hausse des peines allouées aux officiels des matches. Ils ont également souhaité d’éviter de recruter les dirigeants des Ligues et autres entités subdélégataires parmi les délégués des clubs en vue de garantir leur indépendance et leur impartialité, de ramener au 30 juin, la finale de la Coupe du Congo, créer deux (2) ou trois (3) zones sportives en attendant l’organisation d’un vrai championnat national direct, de majorer le cout d’accès aux stades, d’être équitable avec tous les clubs, sans désigner un champion avant les compétitions, de sécuriser la billetterie et l’ouvrir la veille du match, de respecter la capacité d’accueil des stades et de prévoir des ambulances médicalisées. Les clubs de leur côté ont reçu comme recommandation de remplir certains préalables de viabilité et d’organisation susceptibles d’attirer les sponsors et autres partenaires, d’éduquer et éventuellement sanctionner les supporters au respect de l’image des sponsors, de se doter chacun d’une structure interne d’encadrement des supporters et de faire participer les arbitres aux séances d’entrainement pour habituer les athlètes aux lois de jeu.
L’Objectif

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*