Pression internationale sur Kinshasa

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Un communiqué de l’UA, l’UE, l’ONU et l’OIF vient rappeler aux autorités de Kinshasa la nécessité d’appliquer l’accord du 31 décembre. Cela en vue d’organiser les élections d’ici fin 2017.                                                                      

 

Un communiqué qui tombe juste au moment où le président de la CENI Corneille Nangaa a déclaré qu’il n’était pas possible d’organiser les élections à la fin 2017.
Selon l’Agence France presse , le président de la CENI a relevé au cours d’un point de presse qu’avec la situation du Kasaï, il est politiquement difficile de déterminer le nombre des sièges pour les législatives. Pour Corneille Nangaa, si la présidentielle est quand même organisée sans la province du Kasaï, en proie à l’insécurité, le président élu , risque de souffrir d’un manque de légitimité.
Cette déclaration commune des partenaires de la RDC semble mal tomber.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*