Procès Jean-Pierre Bemba : L’affaire prise en délibérée

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Le procès qui oppose le procureur près la Cour pénale internationale (CPI) au Sénateur congolais Jean-Pierre Bembo en appel depuis le 9 janvier, vient de connaitre son épilogue. Après des auditions et débats par les parties, la Cour a pris la cause en délibérée.

 

Il convient de signaler que la défense et le bureau du Procureur ont relevé appel contre le verdict rendu au premier degré. La défense avait relevé le mal jugé dans le chef de la chambre de première instance de la CPI. La partie de Bemba a clamé l’innocence de son client de faits lui reproché. Elle réclamé la libération du président national du mouvement de libération du Congo. Par contre, l’appel relevé par le Bureau du Procureur près la CPI, consistait à obtenir une peine la plus élevée que celle prononcée les juges de la première instance.

L’ancien Vice-président congolais a été condamné à 18 ans de prison ferme pour crime de guerre et crime contre l’humanité commis par ses troupes en République Centre Africaine dans la période allant d’octobre 2002 en mars 2003. Jusque-là, le leader du MLC a déjà purgé dix ans de prison, lorsqu’on prend en compte le temps passé en détention. S’il s’avère que les juges de la chambre d’appel confirmaient la décision rendue par la chambre de première instance, Jean-Pierre croupirait encore en prison pendant huit ans, ou si la même Cour prononcerait une décision dans le sens d’alourdir sa peine comme cela est le souhait du Procureur près la CPI. Par ailleurs, si la Cour prononçait une décision favorable pour le leader du MLC, celui-ci sera renvoyé de fins de poursuites et sera ipso facto acquitté.

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*