Pyromanes et pompiers : qui sont-ils?

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Nous ne le dirons jamais assez. Ces pays occidentaux qui s’arrosent le pouvoir de nous définir, de faire et de défaire en Afrique, ne sont pas prêts à nous voir nous soustraire de leur dépendance. L’histoire, mieux la marche du Congo, l’a bien démontré. Ils s’associent avec ou créent toujours de groupes pour déstabiliser et cela depuis la conférence de Berlin. Depuis la soit disant indépendance, ils se sont donné des alliés nationaux pour déstabiliser la RD Congo. Ces alliés sont là peu avant l’indépendance et après indépendance jusqu’à ces jours. Ils sont tantôt au pouvoir et tantôt dans l’opposition en recrutant des complices pour accomplir la sale besogne. Preuves, ils courent tous dans les capitales de ces pays-là pour y chercher les moyens de déstabilisation. Curieusement, ils ne deviennent pas présidents car ceux qui les manipulent n’ont besoin d’eux que pour déstabiliser, empêcher seulement l’envol du Congo, le pays de Simon Kimbangu et de Lumumba. Ce sont les mêmes personnes, les mêmes idées et les mêmes schémas, cinquante ans après, oubliant que le monde est dans un processus évolutif. Maintenant que les échéances approchent, ils se tournent ou envisagent de se tourner vers la jeunesse, le cadet de leurs soucis. Comment peut-on avoir un Congo nouveau sans renouveler sa classe politique et le mode de fonctionnement? Comment peut-on changer si ceux qui contrôlent le processus sont les mêmes depuis des générations avec les mêmes parrains? La pensée de la période de la pierre taillée est celle qui est toujours véhiculée par ces vieux politiciens qui s’érigent en monuments alors qu’ils auraient pu déjà être des pièces de musée pour les souvenirs de la jeunesse! Aucun héritage visible, ni plausible pour la jeunesse. Ils sont tous produits de trahison, ils ont trahi leurs pairs, ils créent des haines et des controverses en permanence, ils vendent des illusions et ont généré des organisations dont les spécialités sont plus souvent des procès d’intention et des manipulations des pauvres, on les appellent ONG. Avant c’était Lumumba le méchant, ils ont comploté et nous connaissons la suite. Après il y avait Mobutu le magnifique avec les mêmes acteurs, il est par la suite devenu le monstre avec les mêmes acteurs. Ensuite est venu Mzée Kabila, il était le monstre, mis à mort toujours avec les mêmes acteurs. Aujourd’hui c’est Joseph Kabila, lui aussi est un démon selon les mêmes acteurs. On nous parle de Kabila le rwandais, Kabila l’enfant illégitime. Le fait est que depuis l’indépendance il y a eu et il y a encore des insinuations car ils sont les mêmes. Ils ne vivent que des trahisons. Nous pouvons passer notre vie entière à stigmatiser Kabila, à l’appeler par tous les noms. Cela ne changera rien au Congo si notre approche reste seulement celle-là. La cause du désespoir? Ce n’est pas ce que fait ou ne fait pas Kabila, mais ce que nous faisons ou ne faisons pas. Il semble que c’est cela qui cause des problèmes sur la table des négociations. Pour éviter le chao des élections précédentes, nous dit-on. Bonne initiative mais qu’avons-nous fait avant que le chao ne commence au Congo? En vrais fils et filles compétents et dignes, que faisions- nous à part les insultes? Joseph Kasa-Vubu, Lumumba, Mobutu, Kabila Mzee et à Kabila Joseph. Cela ne serait-il point objet d’une honte pour un peuple et sa classe politique sans mentionner les intellectuels. N’avoir comme approche que la chasse au coupable pour obtenir un coin sur le trône. N’ayons pas honte de le dire et surtout ne continuions pas dans la malhonnêteté de camouflage. Ceux qui ont provoqué les crises depuis l’indépendance sont les mêmes aujourd’hui. Demandons-leur d’expliquer leur parcours et leur bilan depuis 55 ans bientôt 56 ans de vie politique et toujours dans la même dynamique d’être dedans et dehors! Quand il fallait préparer les élections, les soient disant vrais congolais étaient allés sillonner en mendiants les capitales occidentales. Maintenant, chacun vient avec une connotation de son imagination du motif du dialogue national car toujours enfermé dans le monde idéaliste. Le dialogue était demandé et annoncé il y a très longtemps et aujourd’hui il s’agit seulement de sa concrétisation. D’où viennent alors les différentes acrobaties. Regardons bien; qui sont les meneurs? Ceux qui ont déjà en effet étaient eux-mêmes gouvernants dans le passé. Pourquoi, il n’y aurait-il pas parmi leurs propres fils et filles des héritiers dignes? Pourquoi ne les a t- on pas préparé avant l’arrivée des Kabila? Il faut être vraiment malhonnête pour refuser de voir une différence entre le Congo à partir de 1980 à 2001 et celui d’aujourd’hui. L’opposition tout comme leurs parrains veillent faire de la RD Congo une nouvelle Lybie. Pour quels intérêts voulons-nous enflammer le Congo?
Le gouvernement a l’obligation d’informer le peuple de toutes ces manœuvres, à la place de chercher à faire place aux traîtres de la nation. Le dire n’enflammerait pas le pays. Au contraire. Les Congolais doivent savoir aujourd’hui qui a fait quoi et comment on est arrivé là!
Ntet Kabwit Mitond
Correspondant particulier.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*