Réduction des effectifs de la MONUSCO : Le point de vue de la RDC entendu

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Le point de vue de la RDC a été partagé au Conseil de sécurité des Nations unies à New York concernant notamment le mandat et la réduction des effectifs de la MONUSCO, a souligné le vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères Léonard She Okitundu.

Le vice-Premier ministre a fait remarquer que la RDC veut que ce mandat soit plus offensif car le pays fait face à une guerre asymétrique et exige des moyens adaptés pour faire face à cette situation. ‘‘On ne peut verser dans le triomphalisme mais le point de vue de la RDC a été entendu’’, a rassuré le vice-Premier ministre commentant le débat à ce sujet au Conseil de sécurité.

Près de 18 ans après son déploiement, la MONUSCO va devoir rester en RDC. Le mandat de la mission onusienne qui expire le 31 mars devait normalement être renouvelé par le Conseil de sécurité. D’autant que ce vaste pays du continent, étendu sur plus de 2, 4 millions de km2, demeure l’un des territoires les plus instables d’Afrique.

Dirigeants congolais et partenaires internationaux, tous plaident en effet pour son maintien. Même si Kinshasa voudrait voir se déclencher, dans les mois à venir, une ‘‘stratégie de retrait’’ des Casques bleus du territoire congolais. Ces derniers sont arrivés en 1999 sous la bannière de la MONUC, mission de l’ONU au Congo, transformée à partir de juillet 2010 en MONUSCO, la mission de l’ONU pour la stabilisation du Congo.

L’Objectif

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*