Remontrances d’Herman Mbonyo à Amos Mbayo

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Le président du Collectif des 25 fédérations sportives de la RD Congo, Herman Mbonyo  reproche au comité Mbayo un certain nombre de choses. Herman Mbonyo, candidat à présidence du COC nous les a révélés au cours d’un entretien exclusif qu’il a accordé à votre rédaction.

Primo, le comité sortant n’a pas tenu l’assemblée générale en 2016. Secundo, les comptes ne sont pas très clairs au COC. Chose étonnante, la fédération des fédérations n’a pas encore adapté sa comptabilité à l’OHADA alors que celle-ci est déjà d’application dans notre pays. ‘’Ce qui constitue une négligence notoire’’ a fait remarquer Herman Mbonyo. Pire encore, faute de temps, Amos Mbayo a pratiquement laissé la gestion de l’institution entre les mains du Secrétaire général, Alain Badiashile. Tantôt, c’est sa signature scannée, tantôt c’est le Secrétaire général qui signe, tantôt c’est le trésorier créant ainsi la cacophonie. Tertio, le Secrétariat général n’a pas fonctionné normalement. Au total, pour l’année2016, le COC n’a expédié que 3 courriers au CIO (Comité International Olympique, 10 à l’ACNOA (Association des comités nationaux olympiques africains)et 4 aux fédérations sportives. Alors que le COC s’est évertué à envoyer beaucoup de correspondances(53) à la Solidarité olympique. La raison est évidente : C’est la Solidarité olympique qui s’occupe des finances.  Le COC doit cesser de se muer en agence de voyage à la veille des compétitions et se transformer plutôt à un véritable laboratoire des champions.

Pistes de solutions

Herman Mbonyo a préconisé la diplomatie sportive  c’est-à-dire une coopération avec des pays comme le Cuba, l’Azerbaïdjan,…Le COC doit être géré par un manager de manière à professionnaliser sa gestion. On peut nommer un Directeur général comme c’est le cas au CIO.

Ambitions d’Herman Mbonyo
Une fois élu à la tête du COC, le président de la Fédération de rugby compte tripler le nombre d’athlètes aux Jeux Olympiques, l’amener à 16 aux JO de 2024.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

1 commentaire

  • Véronique Bebel

    Je souhaite plein succès au nouveau COC. Un Comité des véritables managers que nous allons juger déjà 1an après. Le sport congolais doit cesser d’être un club d’affairistes sans vision sans programme de développement. Nous avons énormément des jeunes talentueux qui manquent un encadrement et qui peuvent développer et honorer le sport congolais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*