Risque d’atteintes aux Droits de l’Homme

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

A la lecture de l’actualité, et sur ordre du pouvoir en place, les forces de l’ordre risquent de se mettre sur le pied de guerre pour réprimer dans le sang les manifestations qui s’annoncent début 2016, pour contrer le projet de tripatouillage de la Constitution. Tout semble mis en place, avec la bénédiction de Flory Kabange Numbi, Procureur général de la République, de traquer les opposants qui oseront appeler à manifester contre ce qu’ils estiment être une violation de la Loi fondamentale. Aujourd’hui, les pro-dialogues expriment à travers des marches pacifiques leur adhésion à ce forum initié par le Chef de l’Etat. La présence de la police à ces manifestations s’explique par le souci de canaliser la foule pour éviter les dérapages. Va-t-on très bientôt assister à la justice à double vitesse comme on l’a toujours craint en RDC ? Peut-on dire que les uns ont tout à dire et les autres rien à dire ? La crainte aujourd’hui c’est justement cela, le bâillonnement des libertés individuelles, qui risque de s’abattre sur les nouveaux médias, Facebook en tête, et les courts messages, SMS en premier. Aujourd’hui encore, comme pour prévenir des événements à l’image de ceux de janvier 2015, le gouvernement de RDC exige des détenteurs des téléphones cellulaires de se faire identifier. C’est dans le cadre de la prévention du terrorisme, se justifie-t-il. Mais la Société civile s’insurge contre cet alibi, dénonçant une restriction des droits des citoyens. L’Opposition intègre cette mesure dans la prévention des actions prévues pour faire échec à un éventuel prolongement du mandat du président Joseph Kabila. Comme en janvier 2015, le gouvernement n’a pas hésité de restreindre les libertés à travers ce qui est devenu un instrument sine qua non de l’économie mondiale. Le rétablissement du signal a constitué un pensum pour les commanditaires car coupé par des mains inexpertes. Si le manque-à-gagner du point de vue économique n’a pas été chiffré, la libre communication des idées a souffert pendant les jours qui ont suivi. Cette fois encore, des craintes apparaissent en ce qui concerne les libertés individuelles. Dès janvier, il y a lieu de prêter attention.
Batu’a Mikuse Makambo

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*