Solange Masumbuko : ‘’ La femme doit s’autonomiser par la formation et l’apprentissage’’

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

‘’ La femme doit s’autonomiser par la formation et l’apprentissage pour réussir dans un monde à prédominance masculine’’, c’est en termes que s’exprimée Solange Masumbuko Nyenyezi Amisi, experte à la cellule technique de l’Assemblée Nationale, lors de son intervention  en marge de l’échange et du partage d’expériences avec les femmes de l’administration de l’Assemblée Nationale, samedi 18 mars dans la salle des banquets du Palais du peuple.

En tant qu’actrice incontournable de l’autonomisation des populations, Solange Masumbuko, a indiqué que l’autonomisation donne à la femme trois pouvoirs. Il s’agit entreautres de décider, de choisir ce qu’elle aime et d’accéder aux revenus. Solange Masumbuko a fait remarquer aux femmes de l’administration de la chambre basse du Parlement que pour atteindre la parité 50=50 à l’horizon 2030, qu’elles recherchent, elles doivent d’abord chercher à s’affirmer par le travail et être convaincues de ce qu’elles veulent. Elle a encouragé les femmes à se lever.

Masumbuko a invité la femme à capitaliser leurs atouts afin de s’imposer dans la société et occuper des postes de commandement. Elle fait partie des femmes qui ont réussi à la faveur de la méritocratie.

Son combat est celui de la promotion de la la jeunesse. Elle croit que le soutien à la jeunesse peut contribuer à l’émergence du Congo. Raison pour laquelle, son crédo repose sur les trois ‘’T’’ à savoir, temps, talent et travail. Pour elle, les difficultés rencontrées pour gagner une place dans un univers masculin, c’est notamment : la psychologie, la déception, alliées à la vie politique et à la vie du foyer etc. Masumbuko a souligné que c’est en conjuguant des efforts dans le travail que la femme va atteindre le stade de la maturité. La femme doit élaborer des stratégies, planifier de nouvelles initiatives et s’engager dans des actions pour avancer la cause de l’égalité entre les sexes et, en faisant en sorte que le monde du travail accueille plusieurs femmes.

Expérience de Solange Masumbuko

Du point de vue de son expérience, Solange Masumbuko  est licenciée en Communication sociale et spécialiste en Communication politique. Etant encore étudiante, elle a été élue comme la toute première coordonnatrice des étudiants de l’UCC. Sous son mandat, elle se fait remarquer en initiant plusieurs plaidoyers en faveur des étudiants auprès des autorités et spécialement chez le Chef de l’Etat. Après avoir franchi les portes de l’Université, elle a travaillé comme coordonnatrice de l’ONG SACD avant de rejoindre la revue RENAITRE. Dès l’université, Solange Masumbuko avait déjà lancé les signaux de ses ambitions politiques. Compte tenu de son dynamisme, lors du 2ème congrès de l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo (AFDC), elle a été choisie comme trésorière générale. Mme Masumbuko est membre de plusieurs associations entreautres CAFCO, FPEPA, etc. Actuellement, elle travaille comme experte à la cellule technique de l’Assemblée Nationale. C’est à ce titre, quelle a pu contribuer à la proposition des amendements sur les élections en RDC. Ces dispositifs donnent un quota équitable aux femmes d’accéder aux postes décisionnelles. Mme Masumbuko enseigne la Communication politique à l’Université pédagogique nationale. Sous sa plume, elle a écrit plusieurs articles et contribuer à l’élaboration de différents travaux scientifiques. En dehors de la vie politique, Masumbuko est défenseur des femmes marginalisées.

Nico Kassanda

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*