Tshopo : les infirmiers rappelés à se conformer à l’ordre des infirmiers

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Promulguée par le Chef de l’État, Joseph Kabila en juillet 2016, la loi instituant l’Association des Infirmiers du Congo (ANIC) en RDC.  Cette corporation sensée chasser les brebis galeuses.

 

A la Tshopo, le Conseil d’administration provincial de l’ordre des infirmiers a tenu une réunion le samedi 23 décembre dernier à Kisangani, déclarant que, les infirmiers non-inscrits à l’ordre national des infirmiers n’exerceront plus leur métier à partir du 01 janvier 2018. L’information a été livrée personnellement par le Président de l’ordre des infirmiers de ce coin du pays, Jérôme Bonui. La décision vise « à mettre hors d’état de nuire des charlatans » qui se font passer pour infirmiers et exercent en toute impunité dans la province de la Tshopo. Dans son discours, Jérôme Bonui, précise que 3000 infirmiers étaient répertoriés sur toute l’étendue de la province mais seulement 655 infirmiers se sont inscrits au tableau de l’ordre national des infirmiers.

 

Le président de l’ordre des infirmiers de la province de Tshopo affirme que les infirmiers indexés ne percevront plus de salaire, ni leurs primes locales, s’ils n’arrivent pas à s’inscrire à l’ordre. Cependant, un moratoire de trois mois a été accordé par le Conseil provincial aux infirmiers œuvrant dans cette partie du pays. « A partir du 1 avril, tous ces infirmiers de l’intérieur qui ne vont pas se conformer à cette mesure, ne seront plus autorisés à exercer la profession conformément à la loi et à l’arrêté du ministre » a prévenu Jérôme Bonui. Comment expliquer que les infirmiers qui réclament l’ordre depuis 52 ans puissent aller rencontre de leur propre lutte, s’est interrogé M. Bonui Boliaka. Ce dernier a affirmé que la province de la Tshopo avait reçu une dérogation dans l’ensemble du pays pour qu’un infirmier paye un acompte de 100.000 FC, au lieu de 100 USD exigé par les textes légaux pour s’inscrire au tableau de l’ordre des infirmiers.

 

Il sied de rappeler que, la création de l’Ordre des infirmiers aide les professionnels de ce secteur à améliorer la qualité de leurs prestations en République Démocratique du Congo. Selon le président de l’ANIC, Komba Djeko, l’Ordre permet « de mettre de l’ordre » dans cette profession en facilitant la mise à l’écart de ceux qui ne répondent pas aux critères édictés pour exercer ce métier.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*