UDPS : Félix Tshisekedi en bonne position pour occuper la présidence

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Le parti cher à feu Étienne Tshisekedi Wa Mulumba, l’UDPS, a annoncé mercredi 15 novembre dernier la création d’une commission technique préparatoire du Congrès extraordinaire dont l’objet principal est la désignation du successeur du Docteur Étienne Tshisekedi Wa Mulumba.

 

À en croire la décision de ce parti, cette commission aura pour mission de: Mener une étude sur l’organisation technique, matérielle et financière du Congrès; Élaborer et proposer à la présidence du parti, conformément aux dispositions statutaires, le critérium pour la participation au Congrès; Récolter les moyens financiers, matériels et assurer la logistique; Préparer les documents nécessaires pour la bonne tenue du Congrès et enfin déposer son rapport à la présidence du parti dans un délai de 30 jours à dater de l’installation de ses membres.

 

Notons que cette structure est composée de 32 membres qui seront nommés par Jean-Marc Kabund, Secrétaire Général et président intérimaire du parti. Depuis le décès du leader maximo, ce parti n’avait pas encore désigné son remplaçant. Vu les enjeux du moment notamment les échéances électorales à venir, la fille aînée de l’opposition doit se doter d’une nouvelle direction à même de remobiliser les troupes en interne et en externe avec la mort du Sphinx de Limete. Vous vous souviendrez lors des opérations d’enrôlement, L’UDPS avait demandé aux militants de s’enrôler massivement, c’est une preuve palpable que cette formation politique rêve grand.

 

Du côté du Rassemblement de l’opposition, après le décès d’Étienne Tshisekedi, c’est son fils biologique, Félix Antoine Tshilombo qui gère tout en étant secrétaire général adjoint chargé des questions politiques, diplomatiques au sein de son propre parti, preuve qu’il a le contrôle et maîtrise bien la base qui lui a prévalu ce poste. Dans cette commission mise en place par l’UDPS, il sera question de matérialiser ce qui s’était fait au Rassemblement c’est à dire le porter officiellement à la tête de ce parti. Les observateurs avertis voient mal qu’il y ait une autre personne en dehors de lui, briguer ce poste puisque depuis la mort de Tshisekedi, il incarne le leadership tout en étant un simple adjoint de celui qui joue l’intérim du Président Jean Marc Kabund a Kabund.

 

Augustin Kabuya, porte-parole de l’UDPS a révélé que les militants de son parti souhaitent que Félix Tshisekedi soit candidat à la prochaine présidentielle. “Je confirme. C’est le souhait de la base de l’UDPS. La base a exprimé son désir de voir Félix Tshisekedi briguer la magistrature suprême et diriger l’UDPS. Pour quel intérêt, je dois m’opposer. Nous avons aussi dit que cela va être exprimé pendant le Congrès. Je tiens à préciser que lors de la matinée politique tenue la semaine précédente, la base m’avait demandé de rapporter à Félix Tshisekedi ce souhait” disait-il mardi 11 juillet 2017 à Kinshasa. Le porte-parole de l’UDPS estimait que le prochain congrès de l’UDPS ne devrait pas aller à l’encontre de la volonté de la base du parti. “S’il y a congrès, comment ferons-nous quelque chose qui irait contre la volonté de la base ? Nous étions nombreux ici. J’ai présenté plusieurs membres ici, mais la base s’est prononcée sur la personne de Félix Tshisekedi”. Augustin Kabuya rassurait que la candidature de Félix Tshisekedi ne devrait pas poser problème au sein du Rassemblement. “Félix Tshisekedi est actuellement le leader du Rassemblement. Il en est le président. Quand nous avons fait la restructuration du Rassemblement, les différentes composantes ont accepté que Félix soit le président. Le Rassemblement n’est pas une plateforme électorale. Fayulu, Katumbi sont candidats pour le compte respectivement de l’Ecidé et du G7. Et pour l’UDPS, c’est Félix Tshisekedi. Je ne vois pas des problèmes à ce sujet” a-t-il rassuré. Et pour peu qui connaissent le fonctionnement de ce parti, on se demande qui peut risquer aller à l’encontre du souhait de la base?

 

La matinée politique de ce mercredi 22 novembre 2017 aura pour mission d’expliquer davantage aux combattants cette position et son bien-fondé.

 

Reste à savoir si ce Congrès sera une occasion pour réunifier toutes les tendances ou ailes de l’UDPS ou viendra renforcer davantage les dissensions? Une autre figure très proche d’Etienne Tshisekedi, son ancien conseiller politique Valentin Mubake, n’a cessé d’appeler à l’organisation du Congrès en vue, dit-il, de remettre de l’ordre au sein de l’UDPS.

 

Se considérant toujours comme membre du parti dont il est l’un des pionniers, Bruno Tshibala, l’actuel Premier Ministre entend aussi participer à la restructuration de l’UDPS après Tshisekedi. Pour sa part, Le Premier ministre Honoraire Samy Badibanga avait aussi affiché la même ambition au cours d’une émission télévisée des journalistes de l’équipe nationale.

 

Muamba Mulembue Clément

 

 

 

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*