Un homme meurt après avoir ingurgité des médicaments modernes et traditionnels

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Un homme meurt après avoir ingurgité des médicaments modernes et traditionnels
Un homme de 44 ans habitant le quartier Camp Munganga dans la commune de Ngaliema a succombé après avoir pris des médicaments modernes et traditionnels. Résidant sur l’avenue Lusanga, ce père de famille est décédé le 1 mai à son domicile. Il souffrait des maux de dos depuis plusieurs jours. Pour guérir sa maladie, il avait entamé avec la prise des produits traditionnels sur conseil d’un tradi-praticien.
Malheureusement pour lui, ces produits traditionnels ne lui ont pas permis de retrouver sa santé. Par contre, son état de santé se détériorait jour après jour jusqu’au point où il ne pouvait plus sortir de son toit. Face à cette situation, un des ses collègues a décidé de l’amener dans un hôpital 4 jour après. Après consultation, le médecin lui a prescrit des médicaments modernes pour soigner son mal.
Deux jours après, la situation s’est empirée. La victime affirmait avoir des douleurs au niveau du cœur. Quelques heures après, il va trouver la mort. Selon Dr. Guylain Mbuyi Chanda de l’hôpital ‘‘Jésus sauveur’’, il est déconseillé de mélanger les médicaments traditionnel et moderne parce que cela peut causer des troubles au niveau de l’estomac, du poumon et du cœur.
Il faut rappeler que Justin a tiré sa révérence à l’âgé de 44 ans. Il laisse orphelins et une veuve âgée de 28 ans.
A Kinshasa, ce genre des pratiques sont devenues monnaie courante. Sous l’œil impuissant de l’autorité publique, les tradi-praticiens trainent le long des avenues pour vendre aux Kinois leurs produits avec la promesse de guérir dans un bref délai. Irlonne Lukowu Diame, stagiaire de l’Ifasic

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*