Un homme tué par des délinquants à Bumbu

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Félix Kanange, âgé de 28 ans a trouvé la mort dans la nuit du mardi 13 mai au croisement des avenues Karthoum et Mukoso dans la commune de Bumbu. Rentrant chez lui après une visite chez un de ses amis dans la même commune, Kanange à été surpris par un groupe des délinquants vers 22 heures. Au nombre de 6, ces agresseurs étaient munis d’armes blanches pour accomplir leur sale besogne. Porteurs des machettes et bâtons, ces malfrats l’ont intercepté non loin de la rivière Kalamu. Ils lui ont exigé de leur remettre tout ce qu’il avait comme objets de valeur.
Entouré par ces bourreaux, Kanange a cherché en vain à s’échapper de ce groupe des délinquants. Pendant qu’il cherchait à fuir, trois de ses agresseurs l’ont rattrapé et lui ont asséné quelques coups de bâtons et machettes pour le neutraliser. Sans perdre le temps, ils vont passer à l’opération. Téléphone, montre et quelques billets de banque lui ont été ravi. A la recherche du secours, la victime a lancé des cris à gorge déployée, mais sans succès. Dans l’obscurité, il sera dépouillé de tous ses biens.
Blessé grièvement à la tête, Félix Kanange sera amené dans un centre médical le plus proche situé sur l’avenue Kimbongo. Malheureusement, la victime va succomber à ses blessures quelques heures après. Car, selon les témoins, l’infortuné avait reçu un coup de machette à la tête. ‘‘Il ne se passe pas un jour sans qu’on enregistre un cas de meurtre, vol, viol et extorsion des biens perpétré par des bandes d’inciviques appelées Kuluna’’, a témoigné un habitant du quartier.
Ces derniers temps, Kinshasa est redevenu le bastion de ces jeunes délinquants qui commettent des méfaits contre des paisibles citoyens sans être inquiétés. Extenuée par ces agressions, la population déplore l’inaction des services chargés de la sécurité publique.
Bazola Diwabanza Chadry, stagiaire de l’Ifasic

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*