Un poème à l’honneur des Léopards locaux

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Une première. Après avoir été honoré par le gouvernement RD-congolais pour leur sacre au CHAN, les Léopards viennent d’être immortalisés par la plume du poète Dieudonné Kingana Nsala Senghor. Le poète a été inspiré pendant le déroulement du Championnat d’Afrique des nations -CHAN Rwanda 2016. Il n’a pas voulu rater ce grand moment de l’histoire. Il a lyriquement fait honneur à ces vaillants locaux évoluant aux pays avec des mots justes et simples. « Je remercie toujours mon créateur qui m’inspire sans cesse pour le bonheur de l’humanité. Je suis prêt à partager mon talent avec les autres et je sollicite le soutien des personnes de bonne foi pour l’impression des œuvres qui trainent encore dans mes tiroirs », a-t-il lancé.

Ci-dessous, le poème de Dieudonné Kingana.
Et toute la nation fut en liesse de façon inhabituelle…
« Un beau jour, le vent, le vent nous apprit Qu’un championnat d’Afrique des nations, En sa quatrième édition, devait être abrité par le Rwanda.

Le sélectionneur national, Monsieur Ibenge, fut au four et au moulin.
Vingt-trois Léopards furent alignés et des le premier Entrainement, la victoire s’installa dans la vision de la locomotive.

La presse écrite et parlée, de jour et de nuit avec « Tous derrière les Léopards », tambourina les encouragements à l’équipe nationale.

Le dix-sept janvier, la première victoire de nos vaillants joueurs sur l’Ethiopie mit toute la nation sur les rails de l’optimisme.

Les forêts et les flots de notre pays, les oiseaux de notre pays et nos morts Se joignirent à nous, croyant que nous avions le vent en poupe.
L’optimisme de notre peuple ne fit que croître à mesure Que les Léopards avançaient victorieusement.

La défaite contre le Cameroun fut du voulu, apparemment. Ils devaient ménager leurs jambes et leur athlétisme afin, afin D’avoir le dessus sur le Rwanda aux quarts de finale. Ce ne fut pas facile de vaincre un pays organisateur! Tous nous vîmes que nos joueurs, ragaillardis, L’emportèrent sur le pays organisateur. Formidable !

Nous pourrions nous rappeler les paroles positives du sélectionneur: « Nous allons jouer pour l’emporter ». Et nous vainquîmes la Guinée En circonstances périlleuses. Emotion, émotion, qu’en dis-tu ?

Ces tirs-là au but pleins de suspenses… pourrions-nous nous les rappeler ?
Et nous arrivâmes en finale contre une grande équipe qui Ruminait elle aussi une victoire certaine. Le crépuscule lisait leur ambition !

L’adversaire ignorait que nos Léopards étaient en jambes, athlétiques, imbus de patriotisme, devant user de leur expérience pour la noble visée.

Nous réentendrions Monsieur Ibenge réitérant sa vision positive: « Nous allons jouer pour remporter la coupe ». Quel optimisme pour son pays !

Le sept février 2016, par trois fois, virent même les phalènes, nous Introduisîmes le doigt dans l’œil du Mali, ramenant la coupe en RD-Congo. Les Léopards honorèrent ainsi le pays et ce dernier les honora par les gestes Du Chef de l’Etat, premier mécène et d’autres autorités de ces temps-là.

Kinshasa et toutes les provinces, en une ambiance carnavalesque, jubilèrent… La jeunesse offrit au pays, par cet exploit, les prémisses d’une armée de bonheur !

Et toute la nation fut en liesse de façon inhabituelle… »

Muyar/René Kanzuku/A News

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*