Vente des syllabus : Coup de balai de Steve Mbikayi

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire(ESU), Steve Mbikayi Mabuluki a réglementé la vente des syllabus dans les établissements de l’ESU de la Ville-Province de Kinshasa. Et cela par le biais de la circulaire n°002 du 28 janvier 2017.

La note circulaire contient une série de directives visant à lutter contre les antivaleurs en matière de vente des syllabus qui ont élu domicile dans le secteur de l’ESU. Parmi ces directives, nous pouvons relever la fixation de la structure des prix des syllabus sur proposition desdits établissements. Deux critères ont été pris en compte : le volume horaire et le nombre de pages des syllabus. Ainsi pour les cours de 15 heures avec un syllabus de 30-45 à 5 dollars américains, les cours de 30 à 45 heures avec un syllabus de 30 à 45 heures à 10 dollars américains, ceux de 60 à 75 heures avec un syllabus de 80-100 pages à 12 dollars américains et ceux de 90 heures et plus avec un syllabus de 100-120 pages à 15 dollars américains. Steve Mbikayi ôte le caractère obligatoire des syllabus ‘’ Il est strictement interdit d’inclure dans le syllabus les interrogations, les travaux pratiques, ou tout autre recueil et exercice lui conférant un caractère d’acquisition obligatoire pour les étudiants(e). Sont également interdits la pratique d’attribution de numéros aux étudiants s’étant procuré le syllabus et/ou l’établissement, à l’intention du professeur, d’une liste des étudiants ayant acheté le syllabus’’. Reste à savoir si la mesure sera effectivement appliquée. Qui vivra verra.

Jm Mawete

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*