Simba-V Club : La CAF ouvre une enquête


L’AS V Club soupçonne les Tanzaniens de Simba SC d’avoir cherché à empoisonner ses joueurs samedi dernier, lors du match de Ligue des champions perdu (1-2) par le club de Kinshasa.

Que s’est-il passé le 16 mars au National Stadium de Dar es Salaam ? Florent Ibenge, l’entraîneur de l’AS Vita Club, a sa petite idée, laquelle pourrait expliquer la défaite de son équipe lors de la dernière journée de la phase de groupes face aux Tanzaniens de Simba SC, synonyme d’élimination (1-2).

Selon la version du technicien congolais, qui a livré sa version à RFI, le vestiaire réservé à ses joueurs aurait été aspergé d’une substance qu’il n’a pas pu identifier, interdisant son accès aux congolais. Ces derniers, obligés de se changer dans les couloirs et contraints de porter des masques pour se protéger des émanations s’échappant des vestiaires, auraient ensuite été la cible d’une tentative d’empoisonnement pendant le match.

Des bouteilles d’eau ‘‘piégées’’, selon l’expression utilisée par Ibenge, auraient été données à ses joueurs. Ibenge a confié au commissaire du match certaines de ces bouteilles. La Confédération Africaine de Football (CAF) a ouvert une enquête, qui devrait aboutir avant le quart de finale aller que Simba doit disputer le 5 ou le 6 avril, dans ce même stade, face au TP Mazembe, un autre club congolais. 

Laisser un commentaire