À cœur ouvert, les étudiants évoquent les chances de réussite de la nouvelle Coordinatrice estudiantine

La nouvelle coordination estudiantine de l’IFASIC a été investie jeudi 1 er septembre 2022 à l’espace Professeur Malembe. Cette structure est chapeautée par un tandem féminin: Joséphine Mawete Zola (coordinatrice) et Brillante Kabata (coordinatrice adjointe).

À ce sujet, les étudiants de cet alma mater se sont prononcés sur les chances de réussite de ce nouveau comité à la tête de la Coordination estudiantine.

Esther Musau, L1 CO: personnellement, les chances de réussite sont minimes. Joséphine Mawete était vice-présidente dans l’ancienne coordination. À cette époque, rien de concret n’a été réalisé. Maintenant, c’est la même personne qui revient. Pensez-vous qu’elle va faire mieux. Je ne pense pas. Et ce sera étonnant si elle arrive à bien travailler.

Trésor Tshibangu étudiant en L2 CS: en ce qui concerne cette nouvelle coordination, nous attendons pouvoir leur voir se mettre au travail. D’abord parce que, ils ont déjà eu à travailler. Ce qui a leur a permis d’acquérir une expérience. Ensuite, nous croyons en ce comité parce que nous avons porté notre choix sur eux. Mais aussi nous attendons qu’ils puissent améliorer par rapport au comité précédent.

Rabby, G3: d’abord, c’est pour la première fois à la tête d’une coordination estudiantine qu’il y a une ferme. Comme dans toutes entreprises là où il y a une femme qui dirige, il y a trop de priorités, trop de portes qui s’ouvrent. Nous croyons en elles.

Martins Kiboti G3: tel que le recteur Jean Kambayi Bwatshia l’a recommandé. Que ce comité puisse faire un très bon travail parce que c’est la toute première fois que deux dames soient à la tête de coordination estudiantine à l’IFASIC. Le recteur leur a demandé de ne pas discuter, d’être unis, ne pas faire de n’importe quoi. Étant étudiants, nous leur exhortons de pouvoir défendre les étudiants comme il faut, qu’il ne soit pas contre ou pour les autres, qu’ils doivent être au milieu à l’instar d’un journaliste. Nous leur souhaitons simplement bonne chances et bon travail.

Ruth Ngwanza sénatrice de la coordination estudiantine: je suis très honorée de prendre part à cette belle activité de l’investiture de deux femmes à la tête de la coordination estudiantine. C’est une très bonne chose, c’est très bien parce qu’à notre époque, j’étais à la coordination estudiantine, ils n’arrêtaient pas de dire que l’IFASIC est une institution à caractère féminin pratiquement, elle peut le dire parce que la majorité des étudiants qui forment l’IFASIC sont des femmes: 80% des femmes et 20% d’hommes. Et pourtant, seulement des hommes qui devaient aller de l’avant, ce sont les hommes qui devaient diriger les femmes. Celles-ci ont commencé petit à petit. En voyant maintenant, les femmes postuler comme CP et CPA, vice-présidente. On sent vraiment que c’est une partie de réussite, une grande motivation parce que il y a une femme présidente, une autre vice-présidente et une femme secrétaire générale. Nous devons les encourager. Les heureuses élues doivent démontrer que la femme est capable de faire tout ce que l’homme fait et d’ailleurs mieux faire tout ce que les hommes font. Donc, on attendait un autre visage de l’IFASIC.

Propos recueillis par Azeyi Matueti, Stagiaire IFASIC

Laisser un commentaire