Abandonné, le stade Cardinal Malula un sanctuaire des shegués

Depuis plusieurs années, voire des décennies, l’état du stade Cardinal Malula ex 24 Novembre est à labandon total. Il sest dégradé petit à petit, au vu et au su des autorités nationales et urbaines. Les herbes y ont poussées jusquà̀ la hauteur de la clôture.

Rendant l’espace semblable à un champ de riz à l’abandon. L’aire de jeu se confond à une piscine remplie des crapauds, car l’eau de pluie y stagne et a changé des couleurs. Difficile dans ces conditions, pour les équipes de jouer sur le terrain. Situation qui préoccupe la population des communes environnantes. Elles ont lancé plusieurs cris de détresse aux autorités, qui sont restés sans suite jusqu’à ce jours. Aucune autorité sportive n’y a mis les pieds depuis de décennies. Pourtant, cet édifice, premier stade construit par les colons bien avant l’indépendance, a connu ses meilleurs jours. Le stade, Ex Reine Astrid, accueillait tous les événements sportifs de l’époque. Avec 25.000 places, il avait accueilli le roi belge Baudoin 1er. Un fleuron de l’époque. Abandonnée, cette arène située dans la commune de Kinshasa, est devenue le sanctuaire de quelques shegués. Actuellement, il est difficile à̀ un étranger ou même à un congolais censé d’y fouler ses pieds, au risque d’y laisser sa peau. Il ne faut surtout pas être une victime des provocations de ces jeunes gens en rupture familiale et toujours mal intentionnés qui occupent le lieu en maître. Ils y passent toute la journée, et certains y passent même nuit, sans être inquiétés par qui que ce soit! Les environs de ce stade sont devenus un lieu in sécurisant la journée tout comme la nuit. A une époque le FC Renaissance a essayé d’y installer son quartier général, il y a eu un peu de l’ordre et de la quiétude dans le coin. Mais depuis le départ de cette équipe, la situation est devenue chaotique.


Lors de son séjour à Kinshasa, le sociétaire de la Juventus de Turin Blaise Matudi, a souhaité́ réhabilité́ l’ex Reine Astrid. Son projet était de ramener l’ex-stade du 24 novembre dans les standards exigés par la Fédération internationale de football (Fifa). « Je brûle toujours d’envie d’aider les plus démunis, ceux qui n’ont pas eu les mêmes chances que moi. Et particulièrement les enfants, car leur fragilité́ et leur innocence me touchent profondément, eux qui représentent l’avenir d’un monde que l’on souhaite tous meilleur », avait précisé́ Matuidi en son temps. Mais jusque-là rien n’a été fait. Aujourd’hui, il est plus qu’impératif que le gouvernement prenne les choses en main. Des lors que les terrains municipaux transformés en stades communaux ne répondent pas au besoin, les autorités peuvent réhabiliter le stade cardinal Malula pour les championnats communaux.

OS

Laisser un commentaire