Après l’intervention du Chef de l’État à la 77eme Assemblée générale de l »ONU. Pensez-vous que la RDC sera en mesure de régler seule la crise de l’est sans la MONUSCO?

À l’issue de la réunion de crise à la suite des manifestations violentes contre la Monusco dans les villes de l’est du pays, Félix Tshisekedi avait instruit le gouvernement de diligenter une réunion avec la Monusco en vue de réévaluer le plan de son retrait conformément à la résolution 2556 du Conseil de sécurité qui prévoit le départ des troupes de cette mission en 2024. En septembre 2021, le Premier ministre Sama Lukonde et la Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU en RDC, Bintou Keita avaient procédé à la signature du Plan de transition pour le départ échelonné de la MONUSCO de la RDC. Ce document contient 18 jalons et beaucoup d’indicateurs qui expliquent comment le travail doit être fait, pour le départ de façon graduelle, responsable et durable de la RDC. Ce plan a été approuvé par le Conseil de sécurité de l’ONU.

Justin Mukaya: déjà, je trouve que la MONUSCO est d’aucun apport à l’est du pays car de manière palpable, si la MONUSCO avait conscience de sa mission et avait fait quelque chose depuis qu’elle est là, on aurait plus aujourd’hui parler de cette guerre à l’est du pays. Si la présence de la MONUSCO n’apporte rien d’important et ne résout pas les problèmes à l’est, je trouve que son absence n’aura pas aussi d’impact. Mais aussi, lorsqu’une technique ne marche pas, il faut en essayer une autre, et donc si la MONUSCO qui était là depuis plusieurs années pour amener la paix n’y arrive pas, il est préférable de changer de stratégie tout en chassant tous ceux qui n’ont pas pu amener la paix jusque-là. C’est simple, il faut juste un changement au niveau de la collaboration. J’ai entendu dire que la Russie vous a tendu la main afin de résoudre ce problème, considérant ce que la Russie a déjà prouvé par le passé en matière de résolution des problèmes où l’ONU et les États-Unis ont échoué, je trouve qu’il est aujourd’hui plus que préférable de basculer vers la Russie et voir ce que ça donne aussi comme résultats.

Jonathan Tshisuaka: la RDC sera capable de régler le problème de l’insécurité dans sa partie Est. Si premièrement, le Gouvernement fait le ménage au sein de l’armée. Ensuite si la RDC devient capable de fabriquer elle-même ses armes.

Newton Kalambayi: si au moment où nous traversons une situation difficile en politique surtout ici à Kinshasa, compte tenu de mauvais gestionnaires, la R.D.C a besoin de coups de mains venant d’autres pays voisins afin d’éradiquer la guerre à l’est, mais ça ira, le problème c’est nous premièrement nous le peuple congolais nous devons prendre en main notre pays afin de le transformer parce que l’ennemi ne se fatigue pas mais Avec DIEU tout est possible. Premièrement, nous devons réveiller nos consciences afin de voir différemment les choses éviter des choses inutiles, sans valeur qui ne nous font pas avancer. Nous devons avoir, l’amour, la passion du changement des mentalités pour ce beau pays, être unis, ensemble le développement du pays, avoir la politique intellectuelle, et non la politique de ceux qui viennent seulement pour leurs propres intérêts. Nous devons faire les choses différemment, le respect et valeur des Droits humains ainsi que la Constitution.

Propos recueillis par Clarisse Mfuamba

Laisser un commentaire