Ça va barder!

L’hôtel de ville de Kinshasa interdit la marche de LAMUKA de ce mercredi 15 septembre.

Comme dans ses habitudes, LAMUKA avec à sa tête le bouillant Martin Fayulu et Adolphe Muzito signe et persiste : la marche aura bel et bien lieu brandissant l’article 28 de la loi fondamentale. Le commissaire provincial prévient. Tout attroupement de plus de cinq personnes sera dispersé. En outre, un dispositif sécuritaire dissuasif sera déployé dès ce soir dans tous les points chauds de la ville. La LUCHA s’en mêle en apportant son soutien à LAMUKA. Déjà le mardi 14 septembre, la Police a dispersé les militants de Werrason qui ont manifesté contre le refus d’octroyer des visas à certains membres de la délégation de Werrason à son concert de Zénith du 17 septembre. Un signal fort de la part de Sylvano Kasongo, chef de la Police de Kinshasa. Un cocktail réuni pour une journée riche en tension entre les forces de l’ordre et les manifestants. Un message, c’est d’appeler la Police à adopter un comportement républicain et citoyen. Nul ne souhaite compter les morts à l’instar de Rossy Mukendi, de l’aspirante sœur Thérèse Kapangala et les autres martyrs anonymes.

JM Mawete

Laisser un commentaire