COMITE NATIONAL MULTISECTORIEL DE LA RIPOSTE A LA MALADIE A VIRUS #EBOLA

SECRETARIAT TECHNIQUE

OBJET : SITUATION ÉPIDÉMIOLOGIQUE DANS LES PROVINCES DU NORD-KIVU ET DE L’ITURI AU 27 OCTOBRE 2019
Date : Lundi, le 28 octobre 2019
Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 3.264, dont 3.147 confirmés et 117 probables. Au total, il y a eu 2.181 décès (2064 confirmés et 117 probables) et 1046 personnes guéries.

400 cas suspects en cours d’investigation ;
1 nouveau cas confirmé au Nord-Kivu à Mabalako ;
1 nouveau décès confirmé, dont :
o Aucun décès communautaire n’a été enregistré ;
o 1 décès des cas confirmés dans le CTE au Nord-Kivu à Mabalako ;
1 personne guérie sortie du CTE en Ituri à Komanda ;
Aucun agent de santé ne figure parmi les nouveaux cas confirmés. Le cumul des cas confirmés/probables parmi les agents de santé est de 161 (5 % de l’ensemble des cas confirmés/probables), dont 41 décès ;
Poursuite de recherche de la patiente confirmée le 23 octobre 2019 à Mandima en Ituri et en fuite dans la communauté.
Les données présentées dans ce tableau sont susceptibles de changer ultérieurement, après investigations approfondies et après redistribution des cas et décès dans leurs zones de santé respectives.

Actualités
Organisation mardi à Goma de la Revue à mi-parcours du SRP4 de la MVE dans les provinces du Nord et du Sud-Kivu et de l’Ituri*
Le gouvernement de la République démocratique du Congo avec ses partenaires, organise du 29 au 31 octobre 2019 à Goma la Revue opérationnelle de la stratégie intégrée de la riposte contre la Maladie à virus Ebola (MVE) dans les provinces du Nord et Sud-Kivu et de l’Ituri (SRP4) ;
Cette revue aura comme objectif de faire le point sur le niveau de réalisation des activités par pilier de la riposte, de relever des goulots d’étranglements à la mise en œuvre des plans opérationnels et de formuler des nouvelles orientations stratégiques, ainsi que des mesures correctrices des goulots identifiés ;
Plusieurs personnalités nationales qu’internationales sont conviées à ces assises, notamment le ministre de la Santé, le secrétaire technique du Comité multisectoriel de la riposte à l’épidémie de la MVE, les membres de la coordination générale et les sous-coordonnateurs de la riposte, les présidents des commissions de la riposte du niveau central, les délégations provinciales, ainsi que différents partenaires._*

Pour rappel, les recommandations du COMITE MULTISECTORIEL DE LA RIPOSTE A LA MALADIE A VIRUS #EBOLA sont les suivantes
1. Respectez les mesures d’hygiène de base, notamment le lavage régulier des mains à l’eau et au savon ou à la cendre ;
2. Si une connaissance venant d’une zone en épidémie vient vous rendre visite et qu’elle est malade, ne la touchez pas et appelez directement le numéro vert de la protection civile du Nord-Kivu ;
3. Si vous êtes identifiés comme contact d’un malade d’#Ebola, acceptez d’être vacciné et suivi pendant 21 jours ;
4. Si une personne décède à cause d’Ebola, respectez les consignes pour les enterrements dignes et sécurisés. Il s’agit simplement d’un mode d’enterrement qui respecte les coutumes et traditions funéraires tout en protégeant la famille et la communauté de la contamination par le virus Ebola.
5. Pour tous les professionnels de la santé, respectez les mesures d’hygiène dans les centres de santé et déclarez toute personne malade présentant les symptômes d’#Ebola (fièvre, diarrhée, vomissement, fatigue, anorexie, saignement.
Si tous les citoyens respectent ces mesures sanitaires préconisées par le Secrétariat, il est possible de mettre fin rapidement à cette 10ème épidémie.

Vaccination
Depuis le début de la vaccination le 8 août 2018, 243.959 personnes ont été vaccinées ;
Le seul vaccin à être utilisé dans cette épidémie est le vaccin rVSV-ZEBOV, fabriqué par le groupe pharmaceutique Merck, après approbation du Comité d’Éthique dans sa décision du 20 mai 2018.

Surveillance aux points d’entrée
Depuis le début de l’épidémie, le cumul des voyageurs contrôlés (prise de température) aux points de contrôle sanitaire, en date du 27 octobre 2019, est de 110.018.610 ;
A ce jour, un total de 111 points d’entrée (PoE) et de points de contrôle sanitaire (PoC) a été́ mis en place dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri afin de protéger les grandes villes du pays et éviter la propagation de l’épidémie dans les pays voisins.

LEXIQUE
Un décès communautaire est tout décès survenu en dehors d’un Centre de Traitement #Ebola. Un cas probable est un décès pour lequel il n’a pas été possible d’obtenir des échantillons biologiques pour confirmation au laboratoire mais où les investigations ont révélé un lien épidémiologique avec un cas confirmé ou probable.

 

Laisser un commentaire