Controverse sur le test du vaccin de COVID-19: Un médecin éclaire la lanterne

Les essais cliniques du vaccin contre Covid-19 prévus pour le mois de juillet ou d’août de l’année en cours a suscité de très vives tensions dans le chef de la majorité de congolais refusant d’êtres des cobayes en dépit des assurances du docteur Muyembe qu’il n’y aurait pas de vaccination ou essais aux Etats-Unis ou en Chine sans la validation de l’OMS.

Une frange de la population s’interroge à ce propos. Le Docteur Masaboli Mambote Éric, médecin traitant senior à l’hôpital général de Référence de Kintambo (Médecine Interne) et médecin  directeur au centre hospitalier La Bannière fixe l’opinion. ‘’ Le vaccin est d’abord fabriqué à partir du sérum humain ou animal. Alors avant de vacciner une personne, généralement les essais cliniques sont faits chez les rats, les cobayes et autres. Si cela donne un résultat probant,  alors on prend un échantillon de personnes non malades et on leur administre s’il n’y a pas  de réactions ou la mort, on déclare cela comme étant bon pour l’utilisation. Dans le cas contraire, le vaccin est déclaré non utilisable chez les êtres humains’’.  En outre, un comité d’éthique nationale composé d’experts de différents domaines (médecin, juriste, sociologue, …) doit être mis en place. C’est ce comité qui devra donner son avis aux décideurs sur le test d’un vaccin sur toute l’étendue du territoire national. Et cela après examen du protocole du l’essai du vaccin.

En attendant, le chemin pour l’essai de ce vaccin est encore long à parcourir.

Mimi Bakonga Aurélie, Stagiaire IFASIC

Laisser un commentaire