Coronavirus en RDC : L’urgence s’impose 

Le député national Eliezer Ntambwe est monté au créneau pour fustiger la mollesse du Gouvernement congolais face à la menace de l’épidémie coronavirus.

A en croire, l’élu de la circonscription Lukunga, le coronavirus est plus dangereux qu’Ebola. C’est donc un problème à prendre très au sérieux a martelé ce représentant du peuple. Toujours selon ce dernier, l’Etat devrait suspendre tous les vols à destination de la Chine à l’instar des Etats-Unis qui ont interdit leurs ressortissants d’aller en Chine. L’ancien journaliste regrette que la Direction générale des Migrations (DGM) ne soit pas associée dans la lutte contre le Coronavirus surtout que cette institution est qualifiée dans la gestion des frontières.

Remerciements de la Chine

L’ambassadeur de Chine en République Démocratique du Congo(RDC), Zhu Jing, a exprimé sa reconnaissance au peuple congolais qui, depuis le début de l’épidémie de Coronavirus, a témoigné de sa sympathie et sa solidarité envers le peuple chinois, selon un communiqué de presse de l’ambassade.« Nous considérons autant la santé et la sécurité des ressortissants étrangers vivant en Chine de la même façon que les citoyens chinois, et nous avons pris des mesures nécessaires  pour répondre à leur souci », a-t-il soutenu, avant de rassurer le peuple congolais et la communauté  internationale, que son gouvernement est entrain de lutter contre le Coronavirus et il est prêt à le vaincre. « La propagation de l’épidémie de Coronavirus attire l’attention du monde entier », a-t-il dit, ajoutant que c’est ce qui a poussé le gouvernement chinois à réagir vite et à temps en prenant des mesures de prévention et de contrôle efficaces et transparentes. Pour le gouvernement chinois, a-t-il souligné, la santé et la sécurité de la vie du peuple est la priorité des priorités. Dès l’apparition des premiers patients de l’épidémie à Wuhan, a-t-il précisé, les autorités sanitaires chinoises se sont mises en action dans la transparence  et en l’espace de 7 jours, elles ont fait des tests d’amplification de l’agent pathogène, de la séquence du génome du virus et des acides nucléiques.Le diplomate chinois a, en outre, fait savoir que le gouvernement de son pays a pris des mesures pour freiner la propagation du virus, indiquant qu’à Wuhan, chef-lieu de la province du Hubei, métropole de 11 millions d’habitants et épicentre de l’épidémie, toute la ville est mise en quarantaine tandis que dans d’autres villes, la population est déconseillée de sortir de chez eux et les déplacements sont limités. « Avec ces dispositions, la Chine protège non seulement sa propre population, aussi celle du monde entier »,  a-t-il affirmé, poursuivant que  sur le plan médical, malgré les effectifs insuffisants et les difficultés d’approvisionnement des matériaux de protection, les médecins travaillent jour et nuit.Il a profité, de cette occasion, pour annoncer que deux hôpitaux temporaires ont été construits en quelques jours et mis en service rapidement et que les efforts déployés sont efficaces, puisque pour l’instant, 99% des cas d’infection restent en Chine. « L’Organisation mondiale de la santé (OMS) affirme que la Chine mérite la gratitude et le respect pour sa réaction face au Coronavirus et ses décisions visant à limiter sa propagation à l’étranger », souligne Zhu Jing.L’ambassadeur a, par ailleurs, rappelé que la Chine s’est engagée depuis décembre 2019 dans la lutte contre la pneumonie causée par un nouveau coronavirus (2019-nCoV), établissant, au jour du dimanche 2 février, un bilan de 14.501 cas d’infection confirmés en Chine ( y compris Hong-Kong, Macao et Taiwan ), dont 304 décès et 429 rétablis, et 147 cas dans 22 pays étrangers, un décès aux Philippines.

Trois mesures pour lutter contre le coronavirus

 L’ambassadeur de Chine en République démocratique du Congo, Zhu Jinga a évoqué trois mesures qui vont permettre à son pays  de gagner la lutte contre le Coronavirus. Il s’agit du socialisme à la chinoise, qui lui permet de concentrer ses efforts pour relever les grands défis, des moyens financiers solides  évalués à environ 1,4 milliards USD, qu’elle a mis en faveur de la lutte contre cette épidémie ainsi que  l’engagement et les sacrifices du personnel médical. Par ailleurs, le diplomate chinois a soutenu que la lutte contre cette  épidémie doit se faire à l’échelle mondiale, soulignant que  la déclaration  de  l’OMS a caractérisé  le Coronavirus  d’une urgence de santé publique de portée internationale. Ce qui constitue un nouveau point de départ pour la collaboration internationale dans la lutte contre ce nouveau Coronavirus. Selon cette organisation, il est encore possible d’interrompre la propagation de l’épidémie par des actions conjointes de la communauté internationale et non par l’imposition des restrictions aux voyages ou au commerce entre les Etats. « Le gouvernement chinois continuera à travailler avec la communauté internationale de façon ouverte, transparente et responsable », a dit l’ambassadeur.

Laisser un commentaire