Coupe de la CAF : DCMP, 8 ans après

Les Immaculés de DCMP ont freiné les ambitions la formation kenyane de Gor Mahia, dans le cadre des barrages de la 17ème CAF après un court mais déterminant succès de 2-1, dimanche au stade des Martyrs de la pentecôte.

Pour planter le décor, en 16èmes de finale de la C2, les Immaculés par le chas de l’aiguille pour se retrouver en 16èmes de finale bis au détriment de l’équipe soudanaise d’Al Khartoum Al Watani (2-1 à Omdurman, 1-2 à Kinshasa puis 3-1 tirs au but), tandis que Gor Mahia n’avait pas vu la lumière, en 16èmes de finale de la 24ème Ligue des champions, devant l’US Médina d’Alger, dominatrice à outrance (4-1 dans la capitale d’Algérie, 2-0 à Nairobi).

Pour rappel, au match aller, après une première mi-temps sans but, Gor Mahia avait été servi par l’avant-centre Yikpe Gislain Gnamien (62ème) avant de se faire rejoindre à la marque sur un essai du vif petit ailier William Likuta Luezi (70ème) et d’être tenu à la main par la chance suite au loupé de l’attaquant de pointe Vinny Bongonga Kombe (80ème), maladroit sur un penalty ayant même entraîné l’expulsion de Charles Momanyi, coupable d’avoir empêché de la main le ballon de franchir la ligne de but.

Le public, présent, cesse de chanter et de soutenir les siens pour vilipender même certains acteurs. Le rythme baisse dangereusement au point où le contrôle du jeu échappe aux joueurs du DC Motema Pembe qui se mettent même à multiplier des bévues, particulièrement le latéral gauche Henoc Inonga Baka, apparemment perdu. Le portier Barel Mouko demande aux supporteurs de les encourager, rien ne change.

Au sortir de cette chaude alerte, le DC Motema Pembe respire jusqu’au dernier coup de sifflet qui l’envoie en 8èmes de finale ou en phase de groupes qu’il n’a plus atteint depuis 2011.

Voici les déclarations à l’issue de la rencontre : Isaac Ngata, coach de DCMP : ‘‘Le match a été difficile pour nous. L’adversaire nous a dominés dans l’entrejeu, le capitaine Doxa Gikanji était à côté de son match. Il fallait directement opérer un changement, le faire sortir et monter Arsène Loko pour déjouer la stratégie de l’adversaire. Nous avons eu la chance d’égaliser avant la mi-temps. Quant à la situation de notre latéral gauche Inonga, le titulaire Ngimbi Mapangu est blessé. Il fallait trouver quelqu’un pour le remplacer. La solution c’était lui pour permettre Rachidi Musinga de porter le ballon dans le couloir et faire courir l’adversaire et le fatiguer. Tout ça a payé pour la qualification’’.

 

Steven Polack, coach de Gor Mahia : ‘‘J’avais simplement pensé à une victoire de mon équipe après ce but matinal. Même après l’égalisation du DC Motema Pembe, je croyais encore que mon équipe pouvait encore marquer mais, hélas, mes joueurs n’y sont pas parvenus. Ils vont continuer à travailler pour les prochaines échéances’’.

Laisser un commentaire