COVID-19 : Lancement de la campagne de mobilisation des fonds

En République démocratique du Congo (RDC), les autorités désignées par le président Félix Tshisekedi pour piloter le Fonds national de solidarité contre la maladie Covid–19 ont lancé, hier, lundi 18 mai à Kinshasa, la campagne de mobilisation des fonds.

Pour ouvrir le « bal » aux dons, la Caisse nationale de sécurité sociale a débloqué 1 million de dollars, d’autres institutions du pays pourront contribuer, mais l’appel de fonds a été lancé sans une estimation des besoins réels par les autorités. La structure est éphémère. Elle est appelée à disparaître dès la fin de l’état d’urgence sanitaire. Sa mission est de taille: collecter des millions de dollars pour, non seulement financer l’équipe de riposte au coronavirus, mais aussi les actions visant à adoucir l’impact des mesures préventives sur les populations.

Compte bancaire

Un compte bancaire a été ouvert pour les contributeurs ainsi que des lignes téléphoniques pour les dons en nature. Mais ce fonds mis en place veut d’abord récupérer toutes les donations datant d’avant sa mise en place. Le révérend Dominique Mukanya, coordonnateur : « Le Fonds prie toutes les institutions qui auraient reçu des dons de bien vouloir le contacter dans les meilleurs délais afin d’en permettre la centralisation et la justification. Le Fonds demeure la seule structure habilitée à recevoir toutes les donations au titre de la solidarité dans la cadre de la lutte. »

Où est le budget chiffré ?

Mais, sans budget chiffré, le mouvement citoyen Lucha critique, ce qu’il considére comme un premier faux pas. Pour Eunice Etaka, une militante, « on ne peut contribuer pour un besoin abstrait. Ils doivent nous dire de combien ils auront besoin et pour quel type d’action. »

Du côté du Fonds, on assure qu’une étude est en cours pour évaluer les urgences et chiffrer les besoins réels. De son côté, le comité en charge de la riposte a déjà élaboré un budget de 135 millions de dollars pour son plan stratégique de lutte contre le coronavirus. La RDC a enregistré une salve de pics de nouveaux cas ces derniers jours : 91 cas ont été recensés hier, le cumul est de 1 629 cas dont 61 décès. Pour tout contact, joindre le 0812034630 et 0810306023 pour des orientations pratiques.

L’ISTA dans la danse

L’Institut Supérieur des Techniques Appliquées (ISTA) s’active dans la lutte contre le coronavirus. Cet alma mater a mis au point deux respirateurs artificiels à moindre coût, un lave-main intelligent et une application pour la gestion du COVID-19. Ces trois innovations ont été présentées au vice-ministre de l’ESU Liliane Banga par le DG de l’ISTA le Professeur Pierre Kasengedia qui s’est déterminé à sauver le Congo et à faire de l’ISTA le MIT congolais.

Un avion renvoyé du Sankuru

Un aéronef de la société CAA en provenance de Kinshasa a été renvoyé à son atterrissage à Lodja dans la province du Sankuru. Pour cause, l’équipage n’a pas pu présenter l’attestation de non contagiosité requise pour le coronavirus. Après débat et délibération, le comité de suivi du COVID-19 en concertation avec le vice-gouverneur de province Paul Tshabilo a pris la mesure de retourner cet engin. Cet appareil avait à son bord qautre passagers et une dépouille mortelle.

Goma isolé à partir du mercredi

A dater du mercredi 20 mai, la ville de Goma sera isolée du reste de la province du Nord Kivu. En outre, les contacts seront limités avec les autres provinces notamment le Sud Kivu et l’Ituri sans oublier le port obligatoire des masques et l’interdiction de culte et le respect de l’ensemble des gestes barrières. Le gouverneur de province Carly Nzanzu Kasivita se chargera de prendre un arrêté dans ce sens, lequel sera assorti des sanctions. 

Laisser un commentaire