Des mesures pour lutter contre les embouteillages à Kinshasa !

Le ministre provincial des Transports et voies de communication Mbokoso Amous Kempay et celui de l’Intérieur, Sécurité et Justice Gratien Tsakala ont signé conjointement un communiqué publié mardi 21 mars 2023, à Kinshasa, sur les mesures contre les embouteillages qui s’observent dans la capitale.

Plusieurs mesures sont prises. Celles-ci entrent en vigueur à la date de sa signature d’après les autorités provinciales de la ville province de Kinshasa, siège des institutions de la République. “ Il s’observe depuis quelques temps, des embouteillages monstres sur les artères de la Capitale dus notamment au non-respect de la règlementation en vigueur par des conducteurs de toutes catégories confondues de gros camions remorques et autres engins roulants. perturbant ainsi le trafic urbain ” peut-on lire dans ce communiqué.

“ À cet effet, pour pallier cette situation, nous rappelons à tout conducteur les dispositions de l’arrêté n° SC/090/CAB/GVK/GNM/HMM/2021 du 14 avril 2021 portant modification de l’arrêté n° 0094/BGV/MIN/TJSL/DMN/PLS/2014 du 19 mai 2014 portant réglementation relative à la circulation des véhicules de 20 tonnes et plus dans la Ville de Kinshasa ” renseigne le document.

“ Le respect des heures de circulation pour les gros engins et autres remorques à savoir de 21 heures à 5h du matin, L’interdiction au conducteur toute pratique qui consiste à abandonner les véhicules sur la chaussée pendant de longues heures sous quel que prétexte que ce soit, Ainsi à dater de ce jour, des équipes mixtes du Gouvernement Provincial ainsi que de la Police Nationale Congolaise seront déployées pour veiller à la stricte observance de ces mesures. Tout contrevenant s’exposera à des amendes transactionnelles ” rajoute le communiqué conjoint de deux ministres provinciaux. Par ailleurs, ne sont pas concernés par ces mesures, les véhicules de 20 tonnes et plus appartenant aux Services Publics de la Défense Nationale et de la Sécurité du Territoire ainsi que ceux affectés aux Travaux Publics.

Toutefois, pour les conducteurs des sociétés brassicoles, pétrolières et toute autre entreprise œuvrant dans le secteur de l’alimentation commis à des livraisons pendant la journée, ils devront requérir une dérogation spéciale signée conjointement par le Ministre Provincial en charge de l’Intérieur, Sécurité et Justice et celui des Transports et Voies de Communication.

Rappelons qu’il s’observe ce dernier temps à Kinshasa des embouteillages montres et parfois incompréhensibles à la base de l’augmentation des prix de transports en commun de manière illégale et unilatérale par les chauffeurs.

Djodjo Mafuku

Laisser un commentaire