Ebola : Un second vaccin, à Goma

Alors que l’épidémie de maladie à virus Ebola qui sévit en RDC a tué près de 2 200 personnes, les autorités congolaises ont eu recours, pour la première fois jeudi 14 novembre, à un second vaccin, à Goma, dans l’est du pays.

L’introduction de ce second vaccin avait été annoncée en septembre par l’OMS. Il est destiné à être administré à des populations à risque ciblées dans des régions où il n’y a pas de transmission active du virus Ebola. Produit par Janssen Pharmaceuticals pour la société pharmaceutique américaine Johnson & Johnson, il « ciblera 50 000 personnes sur une période de quatre mois », a expliqué jeudi l’ONG Médecins sans frontières (MSF), responsable de sa mise en œuvre dans deux centres à Goma.

Quatre premiers cas de fièvre hémorragique avaient été enregistrés à Goma en juillet-août. Les autorités sanitaires avaient redouté une propagation de la maladie dans une ville densément peuplée, plaque tournante des échanges avec le Rwanda, l’Ouganda et la province voisine du Sud-Kivu. Aucun nouveau cas de fièvre Ebola n’a cependant été signalé à Goma depuis le mois d’août. L’épicentre de l’épidémie se situe toujours à 350 kilomètres au nord, dans la région de Beni-Butembo, avec des risques de déplacements vers la province voisine de l’Ituri.

Laisser un commentaire