Échange fructueux entre Gentiny Ngobila et les chefs de pavillons du grand Marché

Sur demande des chefs de pavillons du Marché central de Kinshasa, le Gouverneur Gentiny Ngobila Mbaka a organisé une rencontre ce jeudi 25 juin dans la salle de réunion de la maison communale de Kinshasa, en vue d’échanger avec eux sur les questions essentielles concernant ce lieu de négoce.

Après le mot d’introduction du bourgmestre de la Commune mère de Kinshasa, Rossy Kiwa, le patron de la ville de Kinshasa a, d’entrée de jeu, expliqué le contexte dans lequel le marché central de Kinshasa a été fermé. Gentiny Ngobila Mbaka a précisé que c’est suite à l’état d’urgence sanitaire décrété par le chef de l’état que ce lieu de négoce a été fermé pour limiter la propagation du virus covid-19. Il n’a profité que de cette fermeture pour y effectuer des travaux d’assainissement afin de dégager les grandes artères de ce haut lieu de transactions commerciales bouchées par des étalages et autres tas d’immondices.

Quant à la réhabilitation de zando, le premier citoyen de la ville a rassuré que le projet fait partie de ses priorités mais il faut suivre une certaine procédure conformément aux règles de passation de marchés. « En attendant, nous avons placé des palissades pour protéger le site des intrus », a-t-il poursuivi avant de déclarer que des marchés provisoires ont été érigés à travers la ville pour permettre aux vendeurs de continuer à exercer leurs activités en attendant la réouverture du grand marché. Il s’agit des marchés provisoires d’itaga et de kabinda. D’autres étalages sont en train d’être placés au marché kalembe lembe et huileries justement pour caser le plus de vendeurs possibles. Car pour Gentiny Ngobila, la priorité doit être accordée à ces  vendeurs venus du marché central.

Appelé à d’autres charges urgentes, l’autorité urbaine a confié la police de débat à la commissaire générale en charge de la culture, arts et communication, Yvette Tabu ainsi que celle des affaires sociales Laetitia Kabamba.

Les chefs des pavillons, ensemble avec les responsables du marché central de Kinshasa, ont discuté avec les émissaires du gouverneur des modalités pratiques d’installation des vendeurs. Après la réunion, toute l’équipe est descendue au site de rail dans la commune de Kinshasa où un troisième marché provisoire devra voir le jour d’ici peu.

Laisser un commentaire