Epidémie de la rougeole : 2700 morts en sept mois

Alors que l’épidémie d’Ebola focalise l’attention de l’opinion, la rougeole continue à faire des morts de façon silencieuse. Déjà 2700 enfants tués en sept mois. Médecins Sans Frontières (MSF) tire la sonnette d’alarme.

Cette organisation a déclaré à la BBC que très peu a été fait pour combattre l’épidémie de rougeole en République démocratique du Congo. La RDC a déclaré l’épidémie de rougeole au plan nationale en juin. Karel Janssen, chef de mission de MSF (Médecins sans frontière) en République démocratique du Congo, indique que 23 des 26 provinces sont touchées par la maladie. Mais le manque de vaccin et d’hygiène, la prévalence des conflits et le nombre élevé de personnes déplacées ont contribué à la propagation de la maladie. « Une épidémie telle que celle-ci ne se déclare pas soudainement ; c’est aussi la conséquence d’années de négligence », a-t-il déclaré à BBC Newsday. « Nous sommes confrontés à la plus grande épidémie de rougeole que nous ayons vue depuis plus de 10 ans au Congo ». L’épidémie de  rougeole déclarée le 10 juin dernier est la plus meurtrière que la RDC ait connue depuis 2011-2012. Entre janvier et début août 2019, elle a infecté plus de 145 000 personnes et entraîné 2 750 décès. Il a ajouté que seulement 2,5 millions de dollars US ont été recueillis sur les 8,9 millions de dollars US requis pour le plan d’intervention sanitaire. Plus de 2.700 enfants sont morts de la rougeole entre janvier et août, ce qui est plus élevé que le total de victime d’Ebola depuis l’année dernière. Depuis le début de l’année, MSF a vacciné 474.863 enfants et apporté une assistance 27.439 patients.

Laisser un commentaire