Film : »l’ombre des oubliés », un plaidoyer produits pour les anciens combattants

Pas encore projeté, le film  »L’ombre des oublier  »fait parle de lui .le ministre délégué aux anciens combattants a reçu vendredi dernier, deux des anciens combattants ce après l’audience qu’il avait accordé au réalisateur du film José Adolphe Voto.

Deux acteurs du film Les caporaux Albert Kunyuku (97 ans) et Daniel Miuki (94 ans) sont les deux combattants de la deuxième guerre mondiale encore en vie sur les 2500 jeunes Congolais membre de l’expertise Animé d’une volonté ferme de mettre en lumière ces vaillant soldats, le journaliste José Adolphe Voto réaliser ce film ‘‘L’ombre des oubliés » pour une reconnaissance de ces derniers par le gouvernement belge au regard du travail qu’il ont combattu au risque péril de leurs vies.

Pour Voto même produisant déjà ses effets, la bataille pour la reconnaissance de ces héros est loin d’être gagné il plaide pour le paiement de leurs indemnisation et leur prime de guerre qui doivent être gagné payée par la Belgique pour qui ils ont combattu a l’instar de leurs compagnons sénégalais et algérien qui ont combattu aux côtés des français le Congo n’étant pas en guerre à cette époque, c’est pour la Belgique qu’ils ont sacrifié leur jeunesse et que beaucoup sont tombés sur le champ de bataille et rien a fait remarquer à l’objectif le réalisateur du film José Adolphe Voto.

Ce film se veut un récit historique plein d’anecdotes et l’émotion il est aussi un plaidoyer en faveur des héros qui ont sacrifié leur jeunesse et leur vie pour la Belgique sans contrepartie. Les caporaux Albert Kunyuku et Daniel Miuki, deux acteurs encore vivant expliquent les conditions de leurs recrutement leur formation, l’expéditeur militaire la délicate cohabitation entre soldats noir et blanc, les affres de la guerre l’affrontement avec l’ennemi, la bombe atomique la fin de la guerre mais aussi leur vie après la guerre. La première projection officielle de ce film intervient ce mercredi 13 novembre à la Halle de la Gombe.

Laisser un commentaire