Haut Uelé: l’armée congolaise en déroute

Les forces de sécurité congolaises ne savent pas tenir face à l’activisme des groupes armés dans la province du Haut Uelé suite au nombre insuffisant des troupes et à la carence des équipements.

L’alerte a été donnée par Geneviève Inagosi, élue de la région. Pour cette députée nationale, la population ne veut pas de la cohabitation pacifique avec ces forces négatives dans la mesure où elles sont auteures de plusieurs exactions ; viol, tueries, dévastation des champs, brûlure des cases,…

Comme solution à ce problème, Geneviève Inagosi préconise la voie diplomatique avec les protagonistes, le renforcement en troupes et en équipements des forces de sécurité et la permutation des agents de la DGM et des renseignements qui ont fait plus de 10 ans dans cette contrée.

Les ougandais, les centrafricains et les éleveurs Mbororo venus du Soudan du Sud écument cette partie du territoire national.

Dans l’entretemps, certains élus demandent la démission du ministre de la Défense nationale Aime Ngoy Mukena.

JM Mawete

Laisser un commentaire