IFASIC : une  conférence-débat sur la femme des médias et son leadership dans la société congolaise au rendez-vous

L’Institut Facultaire des Sciences de l’Information et de la Communication  ( IFASIC) a abrité, mercredi 07 septembre dernier, au sein de l’espace Professeur Malembe (préau) une conférence débat sur le “leadership auprès des femmes des médias en République Démocratique du Congo”.

Organisée par l’IFASIC en collaboration avec l’ONG « Leadership de la femme des médias », cette conférence a été animée par le recteur de L’IFASIC, le professeur Émérite Jean-Richard Kambayi Bwatshia, Madame Grâce Shako, Patient Ligodi, directeur général à Actualité.cd ainsi que Arlette Butela, journaliste sportive à Télé 50.

Attentifs, les étudiants et étudiantes de l’IFASIC, ont reçu des encouragements et la fortification dans l’estime de soi du recteur, le Pr émérite Jean-Richard Kambayi Bwatshia, lors de son intervention sur  le thème : « l’histoire et l’histoire de la femme congolaise ».

Ensuite, le recteur de cet alma mater s’est inquiété sur le courant de pensée ramenant la femme à l’étape de l’émancipation.

« Tout le monde parle de l’émancipation de la femme, mais qui a dit que la femme était esclave ? Qui a dit que pour que la femme travaille, elle doit demander l’autorisation de l’homme ? » s’est-il interrogé.

La coordonnatrice de l’ONG Leadership de la femme des médias, Grâce Shako a, dans son intervention, invité les femmes des médias à changer de mentalité et de ne pas baisser les bras malgré les divers sacrifices.

« Malgré les divers sacrifices que les femmes des médias mènent pour la recherche de l’information, elles ne sont pas toujours récompensées. Les postes de prise de  décision dans les organes de presse sont  réservés aux hommes », a-t-elle déploré.

Pour sa part, le directeur général du média en ligne, « Actualité.cd » Patient Ligodi a invité les femmes journalistes à avoir un esprit de  leadership afin de les  permettre de défendre à tout niveau leur métier.

Arlette Butela, journaliste sportive à la chaîne de télévision Télé 50, a quant à elle, convié les femmes à rester déterminées dans leur choix pour lutter contre les préjugés et les stéréotypes dans la société et a demandé aux femmes présentes de mettre de côté les faiblesses liées à la féminité car estime-t-elle c’est ce qui est à la base de leur régression.

Cette conférence a eu pour but de stimuler la jeunesse et permettre à la jeune fille journaliste en devenir de comprendre les réalités de ce métier de journaliste en RDC.

Mafuku Makuikila, Stagiaire IFASIC

Laisser un commentaire