Jonathan Ngbele : ‘‘Les arrestations auxquelles nous assistons, n’augurent pas de suite favorable  »

Le regard de tous les congolais est focalisé ce dernier temps vers la justice avec la vague d’arrestations des personnes impliquées dans des cas de détournement, vol, corruption et autres malversations financières.

Cependant, dans sa lecture des faits, Me Jonathan Ngbele, responsable du mouvement politique dénommé pour  » L’amour du Congo  » et avocat de profession, a indiqué que ces différentes arrestations n’augurent pas une suite favorable pour le reste de la procédure, dans la mesure où on a déjà assisté dans le pays à des procès où les ministres ont eu à détourner de milliers de dollars. A titre d’illustration, l’ancien ministre de la Santé le Docteur Oly Ilunga pour son implication dans les fonds destinés à la lutte contre Ebola. Mais dans sa condamnation, on a jamais vu quelqu’un être renseigné que les fonds détournés ont été retournés dans le Trésor public. Chose qui constitue un grand souci. Son souhait et qu’il n’ait pas seulement des gens qui soient condamnés, mais que les fonds retournés effectivement dans le trésor public. Jonathan Ngbele s’est plaint du fait que les fonds détournés, c’est l’argent du contribuable congolais. Ce juriste a rappelé que la peine qui est prévue pour l’infraction de détournement la peine des travaux forcés n’a pas encore de loi de mise en œuvre. Ainsi, il a fait remarquer que les peines qui seront prononcées, auront difficile à être appliquées. Il a souhaité non seulement qu’il y ait des peines, mais aussi des peines complémentaires où il est ordonné par exemple le gel des comptes et la confiscation des biens des personnes qui ont détourné les deniers publics, fait prévu par l’article 145 du Code Pénal.  » Les politiques congolais n’aiment pas le Congo. Ils aiment plutôt les biens et ce que peut produire le Congo. L’on constate aujourd’hui que ce sont de gens qui n’ont pas été préparés à la gestion du Congo. Ils aiment le lucre. Nous ne pouvons que retrouver ce détournement dans le chef des jouisseurs dans la mesure où ils sont là pour leur propres intérêts  », s’est inquiété Me Jonathan Ngbele. Ce dernier a cependant salué la bravoure et le courage du procureur général près la Cour de Cassation Victor Mumba ainsi que les autres magistrats pour inculper les detourneurs des fonds publics.  »Depuis un certain temps, le Parquet près la cour de Cassation ne fonctionnait presque plus. Le rapport et la plainte déposés par l’inspecteur général de Finances pour le dossier de détournement de plus de 15 millions de dollars, souffrait de ne pas avoir de suite. Le procureur près la Cour de cassation a même adressé une correspondance à la présidente de la chambre basse du Parlement pour obtenir la levée des immunités et l’autorisation des poursuites de ce membre du gouvernement. Il y a également le premier ministre qui a été notifié pour en être également soit informé de cette information judiciaire. Au-delà de tout, les congolais veulent voir clair dans les différentes affaires de détournement, que les auteurs soient effectivement sanctionnés au regard de la loi et que les fonds du contribuable congolais retournent au trésor public.

NKK

Laisser un commentaire