Justice à vendre : Plongée au coeur de la corruption rampante dans le système judiciaire de la RDC

La RD Congo se débat dans les affres de la corruption, et nulle part ailleurs cette gangrène n’est plus visible que dans son système judiciaire. Les décisions juridiques, censées incarner la justice et l’équité, sont devenues des marchandises à vendre au plus offrant, transformant la RDC en un véritable enfer judiciaire.

Les juges corrompus, tels des parasites insatiables, sucent la moelle épinière de la nation en échange de pots-de-vin et de faveurs. Ces magistrats véreux opèrent tel un cancer en phase terminale, minant la confiance du peuple envers un système censé protéger les droits et garantir la justice. Des tricheurs, fraudeurs et corrupteurs avérés gagnent tous les procès comme par enchantement.

Les tribunaux, autrefois symboles d’honneur et d’intégrité, sont devenus des arènes de la trahison, où des jugements infâmes sont rendus au plus offrant. Les magistrats, autrefois gardiens de la loi, se sont transformés en marionnettes nauséabondes, manipulées par les fils de la corruption. Le culte de l’argent roi bat son plein. L’argent issu du détournement de deniers publics.

Les contentieux électoraux, théâtres de la démocratie, sont devenus des farces grotesques où les tricheurs avérés sont couronnés de succès. La justice en RDC, loin d’être un rempart contre la malhonnêteté, devient complice de ceux qui sapent les fondations même de la nation. Tous ces magistrats véreux n’ont aucune érudition juridique à faire valoir.

Ce sont pour la quasi-majorité des émanations de la tricherie, de la corruption et des combines occultes. Ainsi, la RDC se retrouve piégée dans un cercle vicieux de malversation et de trahison, où la corruption règne en maître absolu. Cela se fait sentir dans les rendus des tribunaux qui défient tout entendement. Rebâtir la RDC avec des magistrats aussi criminels relève de la magie.

Tant que la justice demeurera corrompue jusqu’à la moelle, la nation continuera de souffrir, condamnée à errer dans les ténèbres de l’injustice et de l’immoralité. Il est grand temps de réclamer une réforme en profondeur, pour extirper ce cancer qui ronge la RDC avant qu’il ne soit trop tard. En attendant, les tricheurs ont un bel avenir et des mandats pour saigner les caisses de l’état.

TEDDY MFITU
Polymathe, chercheur et écrivain / Consultant senior cabinet CICPAR

Laisser un commentaire