Kabund rejette l’invitation de Mboso

Le président du parti politique ‘’Alliance pour le changement ‘’ Jean Marc Kabund A Kabund et ex premier vice-président de l’Assemblée nationale et le président de l’Assemblée nationale, sont à couteaux tirés.

Le Président de l’Alliance pour le changement, Jean Marc Kabund a refusé de répondre à l’invitation du Bureau de l’Assemblée nationale ce jeudi 04 août 2022, lui adressée par Christophe Mboso, Président de la Chambre basse du Parlement congolais.   Le député national Jean-Marc Kabund A Kabund a, dans une abondante lettre de réponse adressée à son tour au Speaker de la Chambre Basse du Parlement, relevé certaines incohérences dans la démarche amorcée par Christophe Mboso et lui demande de surseoir le processus qui peut l’amener à la perte de ses immunités parlementaires. Cela, jusqu’à la fin de l’instruction au niveau de la Cour de Cassation. 

« Par respect du principe du droit de la défense, l’Assemblée nationale aurait dû me communiquer le réquisitoire du Parquet général qui contiendrait  des infractions à ma charge pour me permettre de préparer ma défense, conformément aux dispositions de l’article 19 alinéa 3  de la Constitution du 18 février 2006 de la République Démocratique du Congo. Le droit de la défense est organisé et garanti, peut-on lire dans cette correspondance parvenue à votre rédaction ce jeudi 4 août.

Par cette lettre, Kabund défie Mboso. C’est donc parti pour une longue lutte des correspondances entre les deux collaborateurs d’hier.  Il sied de rappeler que Christophe Mboso avait invité Jean Marc Kabund à une rencontre avec le Bureau de l’Assemblée nationale ce jeudi 04 août pour présenter ses moyens de défense, conformément au réquisitoire du Procureur général près la Cour de cassation tendant à obtenir l’autorisation des poursuites judiciaires et la levée des immunités de l’homme de Kingabwa.

L’Objectif

Laisser un commentaire