La CENI expérimente les kits d’enregistrement des électeurs à Kinshasa

Le Président de la CENI, Denis KADIMA KAZADI, sur le site de l’Université Révérend Kim de Lingwala : «  La machine électorale est bien en marche… » La Commission électorale nationale congolaise (CENI) a expérimenté l’opération des kits d’enregistrement des électeurs à Kinshasa.

C’est personnellement président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Denis Kadima Kazadi qui a supervisé le lancement de l’opération d’expérimentation des kits d’enregistrement des électeurs sur un des sites choisis. Il s’agit notamment de l’Université Révérend Kim dans la commune de Lingwala (en face de la Cathédrale Notre Dame du Congo). Pour le test grandeur nature programmé sur 4 sites en plus de la commune de Maluku entre autres au Kongo Central (Mbanza-Ngungu et Luozi). Accueilli par le bourgmestre adjoint de la commune et une délégation des cadres et agents de la CENI conduit par Ilongo Tokole, membre de la plénière, Denis Kadima est vite entré en action. Dans le local prévu à cet effet, Erick Tsongo, agent de la CENI et Président du centre a donné au numéro un de la Centrale électorale toutes les explications sur le déroulement des opérations d’enrôlement des électeurs au sein d’un bureau d’inscription.

De la parole à l’acte, Denis Kadima s’est plié à l’exercice d’identification et d’enrôlement orienté premièrement par le préposé à l’Identification (P.I.) pour l’enregistrement des données sur la fiche F01. En présentant une carte d’identité, il a été dirigé ensuite vers l’opérateur de saisie pour l’enrôlement conduit par un agent de la CENI. Ce dernier lui a fourni des explications sur le fonctionnement de ce matériel. Ainsi donc, le Président de cette institution s’est enrôlé étape par étape, de la saisie des données à la numérisation des documents, prise des empreintes digitales, de l’iris et capture de la photo et enfin, l’impression de la carte. Fiche et carte imprimées en main, il s’est dirigé vers la table du président du bureau pour la signature et, finalement, le laminage (plastification) de sa carte. Aux questions des journalistes présents, Denis Kadima, Président de la CENI a déclaré : ‘’C’est un processus qui s’est très bien passé. On m’a expliqué la procédure, j’ai donné ma carte et puis les données ont été saisies. En un mot, nous sommes satisfaits parce que tout ce qui était prévu s’est déroulé comme souhaité. Disons-le tout net la fonctionnalité de la machine est très satisfaisante. Le message, aujourd’hui à nos compatriotes, c’est que la CENI est au travail.

La machine électorale est désormais sur les rails. Et nous faisons tout ce qui est possible pour que nous puissions avoir d’abord l’enrôlement des électeurs et un peu plus tard les scrutins proprement dits et nous avons besoin de leur accompagnement’’.

Nico Kassanda

Laisser un commentaire