L’Armée du Salut s’engage à accompagner le président de la CENI au cours de son mandat

La Haute hiérarchie de l’Église Armée du Salut a réaffirmé son soutien indéfectible et son accompagnement au président de la CENI, Denis Kadima Kazadi, pour la réussite de sa mission à la tête de cette institution d’appui à la démocratie.

La communauté salutiste a affiché cette volonté au cours d’un culte de louange, d’adoration et d’exhortation de la parole de Dieu et des prières organisé dimanche 20 mars 2022 à la Division Kin-Centre de cette communauté religieuse. Culte auquel le président de la centrale électorale a été convié. Le patron de la CENI qui était accompagné de Roger BIMWALA, membre de la plénière de la CENI, a exprimé le désir de se retrouver au milieu des salutistes à l’occasion de cette journée dominicale, pour communier et élever sa prière de gratitude au Très-Haut. « Il est bon d’attendre en silence le secours de l’Éternel », c’est le thème biblique du jour qu’a énoncé l’officiant centré sur le temps de Dieu tiré d’un verset du livre des Lamentations. Par la voix du célébrant, la communauté salutiste a salué l’élévation de celui qui a la mission de conduire le quatrième ème cycle électoral en RDC. Honoré par un témoignage élogieux fait envers sa personne, Dénis Kadima a exprimé sur l’autel du culte, sa profonde gratitude à l’Armée du Salut qui a porté sa candidature au nombre d’autres confessions religieuses qui lui étaient favorables. À l’attention de l’assemblée, le président de la CENI a délivré un message de paix.

Bien plus, il a sollicité la collaboration de l’église Salutiste afin d’établir une relation dans le cadre de la sensibilisation à grande échelle de la population via leur réseau. Et cela, dans la perspective des élections à venir dont le point culminant est la présidentielle de 2023. « Mes vifs remerciements à la communauté salutiste pour avoir porté à bout de bras ma candidature aux commandes de la CENI. D’autre part, nous travaillons pour changer la perception de la CENI par l’opinion en nous efforçant de faire les choses autrement. Nous avons à cœur de conduire le processus électoral avec l’inclusion de tous en vue de déboucher aux élections transparentes et crédibles. Nous ne ménageons aucun effort en mettant toute notre énergie à donner du crédit aux opérations à mener en nous montrant loyaux en vue de faire l’usage convenu des moyens financiers mis à notre disposition », a indiqué Dénis Kadima.

Un autre temps de ce culte de louange et des prières a été la gratification d’une Bible faite au président de la centrale électorale. Celle-ci lui servira de bréviaire durant tout son mandat à la tête de la CENI. Pour les salutistes, cette bible est une sorte de laboratoire où sont contenues toutes les stratégies nécessaires pour réussir la mission lui assignée. Il faut dire que cette célébration a été entrecoupée et rythmée par une prestation réglée comme du papier à musique de la chorale, de la fanfare et des tambourinaires. À l’issue de l’office religieux, le président de la CENI a visité les installations de l’Université William Booth (du nom du pasteur anglais et père-fondateur de l’Armée du salut) logée dans la concession, sous la conduite de son recteur, Roger Bimwala, par ailleurs membre de la plénière.

Nico Kassanda

Laisser un commentaire