Le combat perdu avant d’être livré : La tuberculose en RDC, un ennemi négligé par le ministre Samuel-Roger Kamba

Dans les méandres des politiques de santé en République Démocratique du Congo, un adversaire insidieux et meurtrier se profile : la tuberculose. Alors que cette maladie infectieuse sévit impitoyablement, fauchant des vies et semant la douleur, son excellence Monsieur le ministre de la santé, de l’hygiène et de la prévention Kamba semble avoir déposé les armes dans cette lutte cruciale.

Malgré l’arsenal thérapeutique disponible et le vaccin existant, la prise en charge de la tuberculose en RDC demeure criante par son insuffisance. Les formes multirésistantes, déjà complexes à traiter, deviennent un fardeau financier pour ceux qui tentent désespérément de combattre le mal. Le ministre Kamba choisit la fuite en avant abandonnant le peuple congolais à son triste sort.

Pendant ce temps, ailleurs dans le monde, la recherche redouble d’efforts pour briser les chaînes de la tuberculose, explorant de nouvelles voies thérapeutiques et des approches novatrices. Cependant, en RDC, un silence assourdissant semble envelopper ce fléau meurtrier. Les politiques de santé du ministre Kamba restent désespérément absentes, laissant la population vulnérable à la merci de cette maladie implacable.

Il est temps de sonner le tocsin, de réveiller les consciences engourdies et de réclamer une action urgente de Monsieur Kamba, ministre de la santé, de l’hygiène et de la prévention. La tuberculose en RDC ne peut plus être reléguée en arrière-plan, elle exige une réponse immédiate et déterminée. L’heure est venue pour Samuel-Roger Kamba de se dresser contre ce fléau, de mettre en place des politiques efficaces et de sauver des vies avant qu’il ne soit trop tard.

TEDDY MFITU
Polymathe, chercheur et écrivain / Consultant senior cabinet CICPAR

Laisser un commentaire

Banner Meet DefMaks