Le gouverneur Guy Bandu appelé d’urgence à Kinshasa

La guerre entre l’opposant Moïse Katumbi et le pouvoir du président Tshisekedi a quitté Kinshasa mardi 23 mai 2023 pour s’y rendre au Kongo-central.

Sur ordre du gouverneur Guy Bandu, le cortège de Moïse Katumbi a été bloqué par la Police frontalière à Mitendi, point qui sépare la ville de Kinshasa et la province du Kongo-Central. Concrètement, le chairman n’a pas eu l’autorisation d’accéder dans la province de Simon Kimbangu. Après cette restriction de mouvement, le chef de l’exécutif provincial du Kongo-Central a été convoqué d’urgence à Kinshasa par le Vice-premier ministre et ministre de l’intérieur, sécurité, décentralisation et affaires coutumières, Peter Kazadi. “ Vous saluer et vous enjoindre toutes affaires cessantes, dès réception de ce message, de rejoindre Kinshasa pour motif de consultation. Il y a extrême urgence ”, peut-on lire dans ce document du ministre Peter Kazadi adressé au gouverneur du Kongo central Guy Bandu.

Le président national de l’Ensemble pour la République Moïse Katumbi avait prévu d’effectuer une tournée dans le Kongo-Central afin d’y implanter officiellement les organes de son parti. Mais également de tenir des meetings dans quelques villes de cette province. Réagissant à la lettre d’information du coordinateur provincial du parti cher à Moïse Katumbi, le gouverneur Guy Bandu a évoqué la situation sécuritaire dans sa province qui est actuellement « volatile ». Par conséquent, les forces de sécurité ne pouvaient pas sécuriser cette tournée. Le numéro un de la province du Kongo-central a donc demandé à Moïse Katumbi de revoir le programme de sa tournée dans le Kongo-Central en la limitant en une seule journée.

Les services du gouverneur Guy Bandu justifient ce refus d’accès du fait d’un manque d’entente sur le plan organisationnel avec le président du parti politique Ensemble pour la République

Djodjo Mafuku

Laisser un commentaire

Banner Meet DefMaks