Le paradoxe du Professeur Raphaël-Marie Masoki Atambana : Entre parcours académique et compromis politique douteux

Dans le tumulte politique du Haut-Uélé, la figure éminente du Professeur Raphaël-Marie Masoki Atambana se distingue par ses compétences académiques incontestées. En tant que Sherpa du Gouverneur sortant Christophe Baseane Nangaa, frère biologique du chef rebelle Corneille Nangaa Yobeluo, il incarne l’intellectuel chevronné au sein d’un paysage politique où l’incompétence semble régner en maître.

Son refus de collaborer avec l’ancien président Kabila souligne son indépendance d’esprit, mais son association actuelle avec un leader plus orienté vers les affaires que la vision politique soulève des questions légitimes. Qu’est-ce qui unit deux personnalités aussi ambivalents ayant évolués dans des sphères différentes empruntant des parcours diamétralement opposés ?

Alors que certains s’interrogent sur cette alliance improbable, la déclaration du Grand Chef Constant Lungagbe Ndatanadu, en tant que bâtisseur et rassembleur, ouvre la voie à une diversité de talents pour redresser la province en déclin. Le Grand Chef Constant, homme du peuple, préfère le bonheur collectif et le développement intégral aux enrichissements insolents et illicites de quelques-uns.

Pour le Professeur Masoki, connu pour sa loyauté envers sa province, son territoire et son peuple, le choix de rejoindre le Grand Chef Constant Lungagbe peut sembler une trahison de ses propres convictions. Cependant, dans un contexte où la priorité est de restaurer le Haut-Uélé, sa présence auprès du futur Gouverneur pourrait être interprétée comme un acte de service désintéressé.

Alors que les élections approchent et que les enjeux se font de plus en plus pressants, la question demeure : le Professeur Masoki restera-t-il le gardien des valeurs académiques ou se laissera-t-il emporter par les compromis politiques douteux pour le bien de sa province ? L’heure du choix entre faire vivre ses idées et quitter honteusement le pouvoir avec Christophe Nangaa, il n’y aurait qu’un pas.

TEDDY MFITU
Polymathe, chercheur et écrivain / Consultant senior cabinet CICPAR

Laisser un commentaire

Banner Meet DefMaks