Les députés de l’ECiDé acceptent les jeeps

Les élus du parti politique ECiDé de Martin Fayulu recevront bel et bien les jeeps de marque Hyundai Palissade offerts par le président de la République Félix Tshisekedi.

La confirmation émane du Bureau du président de l’Assemblée nationale qui révèle n’avoir enregistré aucun refus des députés ECiDé en l’occurrence JB Mambo, Charlotte Masiala,JB Muhindo, JB Kasekwa et Ados Ndombasi. Pour rappel, les élus sous la bannière de l’ECiDé ont tenu une conférence de presse devant un parterre de journalistes vendredi 25 juin dernier au siège de cette formation politique, dans le but de donner leur position en rapport avec le fameux dossier de 500 jeeps. À cette occasion, ces derniers, ont refusé ces jeeps de la corruption.  » Nous, élus nationaux de l’ECiDé, nous portons a la connaissance de l’opinion publique nationale et internationale que nous ne pouvons aucunement être souscripteurs ni preneurs pour ces jeeps de corruption ». Ces représentants du peuple ont étayé leur position à travers les arguments suivants: 1. Le président de l’Assemblée nationale a réuni les membres de l’Union sacrée à l’hôtel Fleuve Congo en date du 18 juillet 2021, pour un revers politique et après cela Monsieur Mboso a annoncé à ses hôtes le chronogramme de l’effectivité de la distribution de 500 jeeps au bénéfice de tous les députés nationaux. Ils donc intention manifeste d’achat de conscience des députés afin de les museler. 2. Les formulaires pour l’obtention de ces jeeps avaient déjà été proposés par certains députés nationaux contactés individuellement en contrepartie de leur adhésion à l’Union sacrée de la nation en décembre 2020. 3. Le Bureau de l’Assemblée nationale s’est évertué a tromper l’opinion publique par une panoplie de communications impirtunes et contradictoires jetant davantage le discrédit sur l’institution tantôt c’est un don, tantôt c’est un marché sans appel d’offre par un crédit méconnu de ses souscripteurs auprès d’une banque privée inconnue, tantôt c’est un achat effectué au moyen des frais de fonctionnement jamais inscrits dans les prévisions budgétaires de l’Assemblée nationale. Par conséquent, les députés du parti cher à Martin Fayulu ont demandé au président Christophe Mboso Nkodia au nom de l’honneur et de la probité morale devant caractérisé un homme d’État de démissionner sans atermoiements de ses fonctions de président de l’Assemblée nationale et invité formellement le Procureur près de la Cour de cassation à initier rapidement une enquête sur les possibles infractions de corruption, d’enrichissement sans cause et détournement de deniers publics. Ces élus invitent également le Directeur de la Banqie Centrale du Congo (BCC) d’expliquer à l’opinion nationale sous quelle ligne budgétaire les sommes destinées à l’achat des 500 jeeps auraient été retirées du Trésor public a émis le député Jean Bosco Mambo Katunda.

JM Mawete

Laisser un commentaire