Les membres des cabinets du bureau Mabunda toujours impayés

Les collaborateurs des animateurs du bureau Mabunda continuent à payer le lourd tribut de l’injustice, sinon du dysfonctionnement du circuit financier congolais.

Tenez ! Depuis la destitution du bureau Mabunda en novembre 2020, ces fils et filles du pays qui ont rendu des loyaux services à la deuxième institution du Congo Kinshasa, observent l’insouciance de certains décideurs hostiles aux valeurs de l’Etat de droit. En clair, il faut signaler que le personnel politique et d’appoint des sept cabinets qui composaient le bureau Mabunda, continue à attendre les indemnités d’entrée et de sortie, qui sont du reste un droit fondamental et en même temps une pratique courante et historique. Pour preuve, le personnel politique et d’appoint du bureau Alexis Thambwe Mwamba, y compris celui des membres du gouvernement Ilunkamba, ont été tour à tour servis par le Trésor public congolais. S’agit-il là d’une politique de deux poids deux mesures ou d’un règlement des comptes aux pauvres compatriotes qui réclament à raison justice ?

Selon les bribes d’informations en possession, le dossier aurait été signé par le ministre des Finances. Information réfutée par d’autres sources qui appuient que le dossier traînerait sur la table du ministre du Budget. Qui dit vrai? Le problème n’est peut-être pas celui de savoir à quel niveau se trouverait le dossier. D’autant plus qu’il s’agit d’un droit légal et légitime qu’il faille honorer à l’endroit des bénéficiaires. N’est-il pas urgent et de bon aloi, de rendre justice à ces compatriotes qui ont donné le meilleur d’eux-mêmes, pour faire fonctionner correctement la machine de la chambre basse du Parlement congolais ? Organisation des séances plénières, travaux en commission, contrôle budgétaire…?

Laisser un commentaire

AllEscort