L’Honorable Mota rappelle le mécontentement des chefs coutumiers de Kinshasa

En porte-parole, l’élu de la circonscription de Tshangu, l’honorable Mota Ngaliema se saisit des pertes en vies humaines provoquées par les pluies torrentielles pour rappeler le contenu de la dernière déclaration des chefs coutumiers  dans lequel les autochtones de la province de Kinshasa.

Ces derniers ont exprimé leur  indignation suite à l’absence des originaires de Kinshasa  au gouvernement Ilunga. Attention, l’honorable Mota a toutefois rappelé qu’il y aurait aucun lien de causalité entre l’indignation des chefs coutumiers Teke Humbu avec les calamités qui surviennent à Kinshasa. Seulement l’élu de Tshangu a tenu à donner cette précision de taille sur le statut réel de la capitale congolaise, Kinshasa comme ville appartenant à tout le monde. Mais Kinshasa comme province appartient aux autochtones, originaires qui sont les Teke Humbu. Cette précision doit être connue et reconnue de tous.   Comme d’habitude, à chaque pluie dans la ville province de Kinshasa, les pertes en vies humaines deviennent irréversibles au point que les autorités politico-admnistratives constatent impuissamment les dégâts .La dernière, celle du lundi 25 novembre, une  nuit noire pour la population de la commune de Lemba, de Ngaba et d’autres coins et recoins de la périphérie. D’après le rapport  des quelques  bourgmestres,  on dénombre plus de 5O morts, victimes des inondations et éboulement causés par cette pluie .L’honorable Mota a relevé que le changement des mentalités est la seule voie de sortie de ces calamités où nous sommes nous-mêmes acteurs ,auteurs et victimes des conséquences des pluie diluviennes dans la mesure où nous jetons tous , partout et à tout moment sans mesurer les conséquences avant de préciser la sensibilisation du civisme qui doit être de mise pour épargner  la ville de ces scènes macabres.

Gérard Lemba                

 

 

Laisser un commentaire