Ligue II : FC Dijack réalise son rêve

C’est fait ! FC Dijack dit au revoir à l’Entente provinciale de football de Kinshasa (EPFKIN). Suite à la pandémie de COVID-19 qui frappe le monde entier et la RDC en particulier, la FECOFA a pris l’option de tout arrêter. 

Pour l’Entente provinciale de football de Kinshasa, après avoir joué 26 journées, le FC Dijack, premier du classement avant l’arrêt, est d’office sacré champion de la 103ème édition. Le club cher au président Jacques Dibere termine avec 56 points sur 25 matchs joués, avec une différence de buts de +29. Le FC Dijack qui nourrissait des ambitions d’aller jouer la Ligue a vu son rêve se concrétiser, malgré que le championnat ne soit pas arrivé à son terme. Le FC Standard de Lemba et le FC New Jack, respectivement 2e et 3e avec 49 et 45 points sur 25 matchs, ne monteront pas en Ligue II. Le FC Dijack succède donc à l’AC Kuya vainqueur de l’édition passée.

Chico Mukeba, le héros dans l’ombre

Il fallait 6 ans pour voir cette équipe de la commune de Kintambo, occuper la plus haute marche du podium du championnat d’élite de Kinshasa. Au fil des saisons, l’équipe a acquis la maturité et l’expérience. Le staff dirigeant du club a été rationnel, en recourant à l’expertise d’un chevronné du football congolais, en la personne de Chico Mukeba (technicien congolais de renom).  Cet ancien coach des Léopards A’, de Shark XI FC et de  SM Sanga Balende, s’est vu confier la direction technique des Aigles de Kintambo. Dès son avènement, Mukeba a apporté sa touche, sa discipline tactique et sa vision, pour permettre à cet ancien club de la Lukunga de mieux défendre sa place à l’EPFKIN.  Son apport est indispensable dans la mesure où Dijack vient de d’inscrire son nom dans les annales du football de la capitale. Selon le coach du club, Aaron Amba, il existe une franche collaboration entre le staff technique et la direction technique. Personne ne met des peaux de banane sur le chemin de l’autre.  Si cette équipe parvient à faire la fierté de la commune de Kintambo et de son ancienne entité, c’est grâce aux efforts et abnégations de son président-fondateur, à savoir Jacques Dibere. Malgré la conjoncture actuelle, le numéro un du club ne ménage aucun effort pour un avenir meilleur de sa chère équipe.  Les fans de ce club louent l’implication du vice-président du club Remy Tambwe, du trésorier général Dibere Mbuyi et du secrétaire sportif Paul Mambweni.

Sans beaucoup de détours

En son temps, parti de l’équipe féminine de volley-ball de Canon de Ndjili dont il était président. Après un mécontentement, il a jugé bon de créer une équipe de football. C’est alors, que d’autres membres du VC Canon de Ndjili lui emboîtent le pas et claquent la porte. Curieusement, tous rejoignent Jacques Dibere, le partant et le confortent dans son rêve personnel de créer un club de football bien à lui. Tous ensemble, les uns et les autres s’en vont soumettre cette idée à l’abbé gestionnaire du Stade Vélodrome de la commune de Kintambo de l’époque pour lui faire part du projet. Sur ces entrefaites, sur place et sans beaucoup de détours, après s’être renseigné sur le nom de celui qui en serait le président (Dibere Okende Jacques), l’homme de Dieu en est alors arrivé à faire la fusion des premières lettres de son nom (Di) et du prénom (Jac, amélioré avec l’ajout de la lettre « k » pour raison euphonique et d’orthographe) pour pondre Dijack comme nom du nouveau club naissant. Comme on l’aura compris, Dijack a été baptisé dans la commune de Kintambo mais son siège social est situé au n°149 Bis de l’avenue Ngungu, dans la commune de Kinshasa. Pour s’engager à la division 2 de l’Entente urbaine de football de Kinshasa-Lukunga (2011-2012), pour sa première saison, où Dijack a terminé 4ème, les dirigeants du nouveau club ont procédé au rachat d’une équipe. Pour la sa 2ème saison toujours à la D2 de Lukunga (2012-2013), Dijack a terminé 3ème au classement final. Bénéficiant de l’effet positif de l’accession à la LINAFOOT de Shark 11 FC. 

Bien sanctifié

AC Normands en mal de positionnement à l’EPFKIN s’est vu sauver entrainant une montée supplémentaire à Dijack pour la première division. Deux ans après, la chance sourit à Dijack qui est gratifié du titre de champion de la D1 de Lukunga (2014-2015). Ce qui lui permet d’accéder à l’EPFKIN où par deux fois, l’équipe qui a frôlé la relégation d’abord à la saison sportive 2015-2016 et ensuite 2016-2017, est sauvée de justesse. A sa 3ème saison au sein de l’élite locale, Dijack fait mieux et se positionne 10ème  au bout du championnat 2017-2018 et 4ème en 2018-2019, conformément à l’objectif de ses dirigeants de figurer parmi les 5 premiers du classement. Après moultes tentatives, la saison 2019-2020 est, enfin, la bonne les poulains du Colonel Dibere Jacques. A la faveur de cette pandémie du Covid-19 qui a occasionné l’arrêt du championnat, les dieux du football kinois ont bien sanctifié le FC Dijack, le leader, qui s’ouvre.

Au terme de la saison sportive, les Aiglons, FC DDM, New Jenovie FC, FC Nzakimwena et FC Maba Maba sont relégués en division inférieure.

SEVADA

Laisser un commentaire