L’obsession des thermomètres : Quand les décideurs en RDC ciblent les symptômes, ignorant la maladie

Dans une récente décision secouant le paysage médiatique de la République Démocratique du Congo, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication a déclaré une guerre ouverte contre les médias. En ciblant spécifiquement l’apologie du M23 et de ses alliés, le CSAC a pris pour cible un symptôme plutôt que de s’attaquer à la racine du problème.

Cette interdiction draconienne, bien que visant à maintenir la stabilité et l’intégrité nationale, soulève des questions fondamentales sur la véritable efficacité de telles mesures. Plutôt que d’encourager le débat ouvert et la transparence, cette décision de Christian Bosembe risque de créer un climat de peur et de censure dans le paysage médiatique congolais.

En se concentrant sur la répression des voix dissidentes plutôt que sur l’adressage des problèmes sous-jacents qui alimentent le soutien au M23 et à ses alliés, certaines autorités congolaises semblent manquer l’opportunité de traiter les causes profondes du mécontentement et de l’instabilité dans le pays. Casser le thermomètre ne met pas fin à la fièvre.

Il est temps pour les décideurs en RDC de reconsidérer leur approche en matière de communication et de gouvernance. Plutôt que de chercher à museler les voix discordantes, ils devraient s’efforcer de construire un dialogue inclusif et constructif qui aborde les inégalités, les injustices et les lacunes institutionnelles qui alimentent les tensions dans le pays.

En fin de compte, interdire la discussion ne fera que renforcer les frustrations et les ressentiments qui pourraient bien alimenter davantage les mouvements contestataires. Plutôt que de craindre le thermomètre, il est temps pour les autorités congolaises de se pencher sur la fièvre sous-jacente qui agite la nation et de travailler vers des solutions durables et inclusives pour un avenir pacifique et prospère pour tous les citoyens congolais.

TEDDY MFITU
Polymathe, chercheur et écrivain / Consultant senior cabinet CICPAR

Laisser un commentaire

Banner Meet DefMaks