Lutte conte la Covid-19: Un atelier d’évaluation du Plan multisectoriel d’urgence d’atténuation des impacts de la Covid en RDC

Sous la houlette du ministre d’État en charge du Plan, les experts venus de différents secteurs de la vie nationale se sont attelés à évaluer jeudi 26 août le Plan multisectoriel d’urgence d’atténuation des impacts de la Covid-19 ( PMUAIC-19) en RDC à la salle Naomie de l’hôtel Béatrice dans la commune de la Gombe.

Et cela sous l’œil vigilant des partenaires techniques et financiers qui ont assisté de bout à bout à ces assises. Le Secrétaire général au Plan, représentant personnel du ministre d’État en charge du Plan Christian Mwando Nsimba Kabulo empêché a donné le go de ces travaux. D’emblée, le SG a félicité le Chef de l’État pour sa vision et son accompagnement dans la lutte contre la Covid, le Gouvernement pour les actions concrètes contre la Covid ainsi que les partenariats techniques et financiers pour leur appui. Après l’ouverture officielle, place aux travaux proprement dits. Intervenant en premier, le Coordonnateur national de l’Unité technique de Coordination( UTC) du PMUAIC, Marcel Kanda Mukanya s’est appesanti sur la mise en œuvre du PMUAIC, lequel a couvert trois axes: – riposte, surveillance et renforcement du système de santé ; – Soutien à la stabilité macroéconomique et à la relance de l’économie ; – Atténuation des risques et soutien aux populations. 1.1787.790.000 milliards de dollars étaient affectés aux urgences, 513.250.000 USD à l’appui et 309.580.000 aux projets et réformes structurels. Ensuite, deux consultants notamment Abdallah Amisi et Melia ont présenté le rapport préliminaire de la revue de la mise en œuvre du PMUAIC. Le docteur Roger Kamba, Coordonnateur de la Task Force présidentielle pour la lutte contre la Covid a quant à lui présenté la structure dont il dirige et sa participation au PMUAIC. Le Révérend Dominique Mukanya, Coordonnateur du Fonds national de Solidarité contre la Covid ( FNSCC) a évalué présenté sa structure dont la principale mission est de mobiliser les fonds pour la riposte. C’est pourquoi, le Coordonnateur a étalé les réalisations de son organisation consécutivement à l’appui reçu de différents partenaires. Tenez, le FNSCC n’a reçu aucune subvention de l’État jusqu’à présent. Enfin, l’expert du ministère du Budget est revenu sur la programmation budgétaire des fonds alloués à la riposte. En guise de conclusion, le Coordonnateur national de l’UTC-PMUAIC a reconnu les faiblesses du PMUAIC liées essentiellement à un déficit de communication et de coordination. Après lecture du rapport final, le SG a clos officiellement les travaux de la revue de la mise en œuvre du PMUAIC. Rendez-vous pris le 02 septembre prochain pour les recommandations en vue du réajustement du PMUAIC.

JM Mawete

Laisser un commentaire