Me Kapeta : ‘‘le Journal l’Objectif propose des sujets bien élaborés aux lecteurs’’

Me Kapeta Mboyo, avocat de profession, figure parmi les personnalités qui interviennent souvent dans le bihebdomadaire d’informations générales ‘’ L’Objectif ‘’ en y apportant sa touche d’éclaircissement dans plusieurs questions, particulièrement dans le secteur judiciaire.

Me Thyna Kapeta : D’emblée, je tiens à féliciter et remercier l’éditrice du journal L’Objectif Gudule Bwalya pour sa vison, son courage et sa détermination malgré le fait qu’elle soit une femme. Chose qui prouve à suffisance que la femme aussi peut bien faire les choses comme son opposé masculin. Le journal L’Objectif totalise aujourd’hui sa 500ème édition en 10 ans sans failles, c’est un motif de satisfaction en même temps d’encouragement. Nous n’encourageons pas parce que le journal est une propriété d’une dame, mais parce que la femme a prouvé ses capacités managériales et ses compétences à bien gérer l’entreprise dans un univers dominé à majeure partie par les hommes. Que le personnel de L’Objectif trouve également ici nos vives félicitations et remerciements à travers le service rendu aux lecteurs et à la nation. Que le journal améliore davantage la qualité du travail, car ce n’est pas facile d’atteindre le cap de 500 éditons publiées.

Personnellement, je connais très bien ce journal, qui à un moment donné, était voisin à mon cabinet de travail à la galerie du 30 juin ex 24. Le journal était installé au local 6 et mon cabinet au local 14. C’est là où j’ai connu l’éditrice du journal  ‘’L’Objectif ‘’en la personne de Gudule Bwalya. Mais avant de connaitre l’éditrice,  j’avais déjà connu le journal à travers ses différentes parutions dans la capitale. Lorsque je voyais le journal L’Objectif à côté de mon bureau, auparavant, je ne croyais même pas que c’était effectivement le siège du journal. Lorsque je l’ai su, j’étais content. Et j’étais directement entré en contact avec l’éditrice et le personnel du journal que je salue en passant.

Ce que j’apprécie dans ce journal, ce qu’il respecte la déontologie journalistique. Lorsqu’ils veulent publier une information, ils vont à la source, pour puiser l’information authentique. En tant qu’avocat, les journalistes de L’Objectif ont l’habitude de requérir notre avis ou expertise en ce qui concerne les informations à caractère juridique et judiciaire à traiter dans leur journal.

Dans ce journal, on y trouve des sujets bien élaborés, préparés, et des points de vue bien présentés et bien accueillis par les lecteurs et par la société. Le journal n’a pas de tendance politique de la Majorité ou encore de l’Opposition. Mais le journal est une église au milieu du village, mais au service de la nation. J’aime la régularité de ce journal. Vers le début de la semaine et la fin de la semaine, nous attendons avec empressement sa parution, pour nous imprégner de l’actualité nous proposé par ‘’L’Objectif ‘’. Ce journal ne traite pas que des informations à caractère politique mais aussi judiciaire, économique,… On y trouve une variété de faits qu’on appelle des faits de société, mais aussi des informations relatives à la santé et pourquoi pas dans le domaine du sport etc. Ce qui est bien dans  ‘’L’Objectif ‘’, ce qui est encourageant ce qu’au sein de l’Objectif, on y trouve un spécialiste dans chaque  rubrique.

Mon souhait est que  ‘’l’Objectif ‘’ devienne un trihebdomadaire, paraissant trois la semaine. Bravo à L’Objectif et bon anniversaire pour ses 10 ans d’existence et sa 500ème édition.

Témoignages recueillis par Nico Kassanda  

Laisser un commentaire